GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un nombre inférieur de moitié à celui du samedi 8 décembre (125 000 manifestants)

    Dernières infos
    Europe

    Manifestation monstre à Londres pour un second référendum sur le Brexit

    media Des dizaines de millier de personnes sont descendues dans les rues de Londres samedi 20 octobre pour réclamer un second référendum sur le Brexit. REUTERS/Henry Nicholls

    Plus d'un demi-million de personnes sont descendues dans les rues de Londres ce samedi après-midi pour réclamer un second référendum sur le Brexit. Alors que les négociations bloquent toujours sur la question de la frontière avec l’Irlande du Nord, le mouvement populaire People’s Vote continue de rassembler toujours plus de Britanniques mécontents de la situation dans lequel leur pays s’est embourbé.

    Avec notre correspondante à Londres Marina Daras

    Les organisateurs voulaient en faire la plus importante manifestation anti-Brexit de l’année. Pari réussi avec plus de 550 000 participants, tous partis confondus, et même des pro-Brexit réformés comme Matthew Mitchson.

    « J’ai 58 ans et j’ai toujours vécu a Londres. J’ai voté pour le Brexit parce que je ne suis pas satisfait de la manière dont Bruxelles gère ses affaires, mais je ne suis pas du tout satisfait de la manière dont le Brexit est négocié. Je suis particulièrement pour la liberté de circulation, et je ne pensais pas que le Brexit abolirait la liberté de circulation. Donc je voudrais une deuxième chance pour voter contre le Brexit cette fois. »

    L’absence de Jeremy Corbyn a une fois de plus étonné. Mais le parti travailliste ne manquait pas de représentants, avec le maire de Londres Sadiq Khan en tête de file ainsi que plusieurs députés dont Owen Smith, l’ancien adversaire de Corbyn.
    « L’une des raisons pour laquelle un autre referendum est possible c’est que les conservateurs ont fait du Brexit un véritable fouillis. Il se peut que Theresa May finisse par demander l’avis du peuple pour avoir un mandat clair. »

    Les manifestants non plus ne perdent pas espoir : « J'espère que l'opinion va changer. Chaque semaine, il y a encore une usine ou un PDG qui disent "on ne peut pas continuer en Angleterre". Donc on va continuer. Je suis Européen jusqu'au jour où je meurs » confie l'un d'entre eux. En somme, pour beaucoup de Britanniques, tant qu’il y a négociation, il y a espoir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.