GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton en visite à Moscou

    media John Bolton, conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche. REUTERS/Denis Balibouse

    Au lendemain de l’annonce du retrait américain du traité sur les armes nucléaires à moyenne portée, qui a suscité un certain malaise auprès des autorités russes, John Bolton est à Moscou. Le conseiller à la Sécurité nationale de la Maison Blanche doit rencontrer ce 22 octobre plusieurs hauts responsables de l’administration qui ne manqueront pas de le placer sous un feu nourri de questions.

    Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

    Note positive. Moscou n’a pas annulé les rencontres prévues avec John Bolton après le retrait américain du traité sur les armes nucléaires à portée moyenne. Le porte-parole de Vladimir Poutine a confirmé dimanche que leur préparation se poursuivait.

    Entre aujourd’hui et demain le conseiller américain à la Sécurité nationale s’entretiendra avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, le secrétaire du Conseil de sécurité russe Nicolaï Patrouchev, sans oublier Vladimir Poutine mardi. Pour Dmitri Peskov, cette attitude démontre que la Russie est déterminée à trouver les moyens d’établir et de réanimer le dialogue avec les Etats-Unis. Il a déjà fait savoir que Moscou aurait besoin de clarifications sur le retrait américain annoncé hier et qu’il serait question des relations bilatérales entre les deux pays.

    Sur le plan sécuritaire, la situation en Syrie et en Afghanistan risque également d’être abordée. Le Kremlin a en outre fait savoir que ni Washington ni Moscou n’avaient pour le moment suggéré la possibilité d’une rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump qui assisteront tous deux aux célébrations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale en France et au sommet du G20 en Argentine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.