GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La majorité des députés LREM a voté pour, mais 52 d'entre eux se sont abstenus et surtout 9 ont voté contre le texte. L'ensemble de la gauche s'est prononcée contre. LR et UDI-Indépendants se sont en majorité opposés au texte.

    Europe

    Emmanuel Macron en quête de compromis sur les dossiers européens à Bratislava

    media Le président français Emmanuel Macron est arrivé vendredi 26 octobre à Bratislava. Reuters

    A sept mois des élections, Emmanuel Macron reprend sa tournée européenne. Le président a débuté ce 26 octobre un déplacement en Slovaquie, avant de s’envoler ce soir pour la République tchèque.

    De notre envoyée spéciale à Bratislava,

    Emmanuel Macron a été accueilli par le président slovaque, Andrej Kiska. Il a également rendez-vous avec le Premier ministre, Peter Pellegrini, pour un déjeuner de travail pendant lequel l’Europe sera au cœur des discussions. Il en sera d’ailleurs également question cet après-midi lors d’une consultation citoyenne.

    A 7 mois des élections, la question européenne est un facteur de division. La Slovaquie, comme ses voisins polonais, hongrois et tchèques s’oppose à Bruxelles sur la question des quotas de migrants. Un blocage qu’Emmanuel Macron veut dépasser.

    Il a d’ailleurs donné une interview à des journaux d’Europe centrale dans laquelle il insiste sur la nécessité d’être tous d’accord sur un socle commun européen plus que sur les sujets qui fâchent. Le président a même des mots plus indulgents à l’égard du Premier ministre hongrois. Exit le mot «opposant» choisi par Orban pour qualifier le président français, [Ndlr: «opposant principal» aux «nationalistes»], aujourd'hui Emmanuel Macron ne mène pas de combat de personne contre Viktor Orban

    Une clarification précise l’Elysée, après des mois à avoir opposé progressistes et populistes. Emmanuel Macron ne veut pas d’un clivage est-ouest. Le président est en Slovaquie et ce soir en République tchèque pour trouver des alliés.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.