GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le gouvernement Merkel fragilisé par des pertes lors d'un scrutin régional

    media Le chef conservateur du gouvernement régional sortant, Volker Bouffier, après l'annonce des premiers résultats, à Wiesbaden, le 28 octobre. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Le parti de centre droit d'Angela Merkel et son partenaire social-démocrate de coalition à Berlin ont subi de sévères pertes lors d'élections régionales clés ce dimanche en Allemagne, dans l'Etat-région de Hesse, rendant un peu plus incertaine la survie du gouvernement de la chancelière.

    Avec notre correspondant à Berlin Pascal Thibaut

    Comme en Bavière, il y a deux semaines, les partis membres de la grande coalition au pouvoir à Berlin ont été sévèrement sanctionnés par les électeurs. La CDU et le SPD perdent au total plus de 20% des voix.

    La dimension nationale de cette élection régionale est donc claire. Les Verts sont les grands gagnants de ce scrutin à nouveau et font jeu égal avec les sociaux-démocrates avec près de 20% des voix.

    L’Alternative pour l’Allemagne, le parti d’extrême droite, entre avec 12% au Parlement régional de la Hesse, le seul où l’AfD n’était pas encore représenté.

    La sanction est sévère pour la CDU d’Angela Merkel puisqu'elle perd 10 points mais le fidèle de la chancelière, Volker Bouffier, arrive en tête en Hesse où il pourra rester aux affaires, ce qui rend cette défaite plus supportable pour la chancelière qui se représente à la tête de la CDU lors d’un congrès début décembre.

    Pour la secrétaire générale de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer, il va falloir « faire mieux ». « C’est ce qu’attendent nos concitoyens et nos membres. Nous avons besoin d’une nouvelle culture au sein de la grande coalition », affirme-t-elle.

    Pour les sociaux-démocrates qui ont accepté en traînant des pieds une nouvelle alliance avec les conservateurs, c'est le pire score depuis la guerre et la pilule est plus dure à avaler. « L’état de la grande coalition est inacceptable » a déclaré la présidente du SPD Andrea Nahles, exigeant des changements : « Nous attendons des chrétiens-démocrates qu’ils tirent les conséquences de ce scrutin et mettent rapidement un terme à leurs conflits personnels et politiques afin que le travail du gouvernement n’en pâtisse plus. » Les partisans d’une sortie du gouvernement dans le parti pourraient faire monter la pression sur la direction. Mais de nouvelles élections seraient catastrophiques pour un SPD crédité aujourd’hui de 15% dans les sondages.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.