GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 5 Décembre
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: Erdogan inaugure le très controversé «Aéroport d’Istanbul»

    media Le président Erdogan et son épouse (c) entourés de leurs hôtes pour la cérémonie officielle de l'inauguration du gigantesque «Aéroport d'Istanbul». Kayhan OzerPresidential Press Office/Handout via REUTERS

    En Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan a inauguré lundi après-midi le nouvel aéroport d’Istanbul. Un immense chantier de plus de 10 milliards d’euros qui a suscité la controverse en raison des conditions de travail des ouvriers et des risques environnementaux de la zone choisie. Réalisé en à peine trois ans, l’aéroport d’Istanbul a été construit à toute vitesse. Au point où malgré l’inauguration officielle aujourd’hui, l’aéroport ne sera pas en mesure d’être complètement fonctionnel avant la fin de l’année.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    Une dizaine de chefs d’Etat étrangers, des milliers d’invités, le président turc a inauguré « son » nouvel aéroport, l’un des projets auxquels il tient le plus. Et il a fait taire les nombreuses rumeurs qui évoquaient l’attribution du nom d’un sultan ottoman, voire celui de Recep Tayyip Erdogan lui-même pour le terminal, et qui va finalement tout simplement s’appeler « Aéroport d’Istanbul ».

    A terme, ce pourrait être le plus grand aéroport du monde avec 200 millions de passagers par an. C’est un ouvrage « historique » a dit le chef de l’Etat turc lors de l’inauguration, mais pour le moment l’ouverture de l’aéroport d’Istanbul est plutôt symbolique car les travaux ont pris du retard.

    Dès l’ouverture au public mercredi, seuls cinq vols seront programmés chaque jour, avant le transfert, très compliqué, de tous les appareils et des équipements depuis l’aéroport actuel, l’aéroport Atatürk. Un grand déménagement reporté et prévu désormais à la toute fin du mois de décembre.

    (Ré) écouter et (Re) lire : Turquie: l'inauguration du nouvel aéroport crée la polémique (Reportage international)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.