GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Merkel veut rassurer sur l'influence de l'Allemagne après son départ

    media Angela Merkel à la chancellerie à Berlin, ce mardi 30 octobre 2018. REUTERS/Hannibal Hanschke

    Le départ annoncé lundi par Angela Merkel d'ici 2021 suscite des interrogations sur l'autorité de la chancelière d'ici là, sur un plan interne comme international. La chef du gouvernement allemand, figure centrale en Europe et au-delà, ne risque-t-elle pas de perdre de son autorité maintenant que son départ est programmé ? Mardi, l'intéressée a voulu balayer ces craintes.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Je pense que cela ne changera pas l'influence de l'Allemagne dans les relations internationales. Au contraire, j'aurai même plus de temps pour me concentrer sur les tâches de chef de gouvernement ».

    Angela Merkel a voulu rassurer mardi ceux qui s'inquiètent que son départ annoncé d'ici trois ans ne signifie que Berlin perde en poids sur la scène internationale. Certes, la chancelière veut rester aux affaires jusqu'à la fin de l'actuelle législature, mais un départ programmé ne risque-t-il pas de réduire son autorité ?

    Angela Merkel au pouvoir depuis treize ans est la chef de gouvernement au sein du monde occidental qui dispose de la plus longue expérience que vient renforcer le poids économique, diplomatique et politique de son pays. Angela Merkel a joué un rôle central de médiatrice dans différentes crises en Europe ou dans le monde.

    Le commissaire européen Günther Oettinger, membre comme la chancelière de la CDU, souhaite qu'Angela Merkel reste au pouvoir jusqu'en 2021 alors que l'Union européenne doit affronter des décisions difficiles comme le Brexit, les tensions sur le budget italien ou des élections l'an prochain.

    Mais si dans certains cas Angela Merkel a besoin pour des décisions à Bruxelles du soutien de son parti ou du groupe parlementaire chrétien-démocrate au Bundestag, sa perte d'autorité lui permettra-t-elle de disposer du soutien nécessaire ?

    (Re) lire : Le départ de Merkel à la fin de son mandat salué partout en Allemagne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.