GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris (parquet)
    • Liban: près de 400 blessés dans les heurts du samedi 18 janvier entre les manifestants et les forces de l'ordre (nouveau bilan secouristes)
    • Le sommet de Berlin, une «étape importante» pour consolider le cessez-le-feu en Libye, dit Erdogan
    • Ultime test ce dimanche pour SpaceX et la fusée «Falcon 9» avant un vol habité pour la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS)
    • Municipales à Paris: Hidalgo (25%) décroche Dati (19%) Griveaux (15%), Belliard (14%) ou Villani (13%), sondage Ifop pour le JDD
    Europe

    Russie: un adolescent se fait exploser devant une antenne du FSB

    media Des forces de sécurité encerclent les lieux de l'explosion, devant l'antenne du FSB, à Arkhangelsk, le 31 octobre 2018 REUTERS/Region 29

    Une explosion en Russie devant une antenne régionale des services de sécurité (FSB) a fait un mort et trois blessés, selon un dernier bilan. L’explosion a eu lieu dans la ville d’Arkhangelsk, dans le nord du pays. Les autorités russes ont ouvert une enquête pour « acte terroriste ».

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    Selon les autorités, c’est un adolescent de 17 ans qui a été tué par l’engin explosif qu’il transportait avec lui. L’explosion a eu lieu tôt dans la matinée du mercredi 31 octobre, à la porte des bâtiments où se trouve l’antenne locale du FSB. Trois membres des services de sécurité qui se trouvaient sur place ont été blessés, et ont aussitôt été transportés à l’hôpital.

    Le jeune homme, qui est sorti du bâtiment avec l'engin, a été identifié : il s’agirait d’un étudiant appartenant à un établissement technique de la ville, selon un responsable cité par l’Agence France Presse. Quelques minutes avant l’explosion, un message publié sur le compte Telegram d’un groupe anarchiste avait prévenu l’imminence de l’attentat. L’auteur du message accusait les services de sécurité russe « d’inventer des affaires criminelles » et de « torturer les gens ».

    Une image de caméra de surveillance de l'adolescent suspect de l'attaque à Arkhangelsk, le 31 octobre 2018. Russia's Investigative Committee/Handout via REUTERS TV

    Les autorités affirment que l’enquête se poursuit, et que des témoins sont interrogés. « Nous prenons la situation très au sérieux » s’est contenté de déclarer pour sa part le gouverneur de la région.

    « Nous prenons des mesures pour assurer la sécurité des civils et des bâtiments dans la région », a déclaré quant à lui le gouverneur d’Arkhangelsk, ville qui se trouve dans le nord de la Russie, à plus de 1 000 kilomètres de Moscou, sur les bords de la mer Blanche. Les attaques en Russie contre les forces de sécurité sont rarissimes, à l’exception du Caucase où les autorités font face à des rebelles islamistes.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.