GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Parlement arménien dissous, des législatives en décembre

    media La dissolution intervient à la suite d'une manoeuvre politique du Premier ministre réformateur Nikol Pachinian, arrivé au pouvoir en mai à l'issue de ces manifestations et qui espère désormais obtenir un Parlement le soutenant. REUTERS/Vahram Baghdasaryan/Photolure

    L'Assemblée nationale arménienne a été dissoute ce jeudi 1er novembre, deux semaines après la démission de Nikol Pachinian du poste de Premier ministre. Des élections législatives anticipées auront lieu le 10 décembre.

    Avec notre correspondante à Erevan, Constance Léon

    La dissolution du Parlement arménien n'est pas une surprise. Hier, les députés, majoritairement issus de l'opposition républicaine, n'ont pas voté en faveur de Nikol Pachinian, unique candidat à sa propre succession comme chef du gouvernement.

    Nikol Pachinian avait démissionné de son poste de Premier ministre le 16 octobre dernier. L'objectif était de provoquer une dissolution du Parlement, des élections législatives anticipées et remporter une majorité parlementaire.

    Suite à la démission du Premier ministre, la Constitution arménienne prévoit en effet que les députés tentent d'élire à deux reprises un nouveau candidat. Nikol Pachinian avait passé au préalable un accord tacite avec les députés afin que lui-même ou un autre candidat ne soit pas élu. Le Parlement a donc été dissous comme le prévoit la loi. Une première étape qui correspond donc à l'agenda de l'ancien Premier ministre.

    Les élections législatives anticipées sont fixées le 10 décembre. Si le parti de Nikol Pachinian emporte comme il l'espère une majorité parlementaire, il pourra alors poursuivre ses réformes pour lutter contre la corruption.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.