GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vladimir Poutine rend un hommage vibrant au très décrié GRU

    media Vladimir Poutine devant un parterre d'officiers du GRU à l'occasion de son 100e anniversaire, le 2 novembre 2018, à Moscou. Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin via REUTERS

    Vladimir Poutine a célébré ce vendredi les « vertus » et le « courage » du GRU, les services de renseignements de l'armée russe accusés d'être impliqués dans l'affaire Skripal au Royaume-Uni et dans cyber-attaques aux Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    C'est devant un parterre d'officiers et de membres du GRU que Vladimir Poutine prend la parole. La cérémonie se déroule sur la scène du Théâtre de l'armée russe à Moscou à l'occasion du 100e anniversaire du GRU.

    Les services de renseignement militaire russes, autrefois très discrets, font la Une des médias occidentaux depuis plusieurs mois. Mais pas question pour autant de les lâcher, comme en témoigne l'hommage vibrant prononcé par le président russe : « Très chers camarades, je connais sans exagérer vos capacités uniques, y compris dans le domaine des opérations spéciales. Je suis convaincu de votre professionnalisme et de votre courage personnel. et je sais que chacun de vous fera tout pour la Russie et pour notre peuple. »

    Créé en 1918 par les Bolchéviques, le GRU était réputé pour l'audace et la discrétion de ses agents. Une réputation mise à mal ces derniers mois, par les maladresses et les bévues commises dans plusieurs affaires, de l'empoisonnement des Skripal à la tentative d'espionnage de l'OIAC aux Pays-Bas.

    Cet hommage appuyé du président russe était donc sans doute une façon pour Vladimir Poutine de renouveler son soutien à des services de renseignement quelque peu malmenés et de faire fi des accusations prononcées à leur encontre par les pays occidentaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.