GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Royaume-Uni: Theresa May remporte le vote de défiance, 200 députés ont exprimé leur soutien et 117 ont voté contre (officiel)
    Dernières infos
    Europe

    Brexit: des grands patrons britanniques réclament un nouveau vote

    media Dans leur tribune, les grands patrons accusent Theresa May de pousser le Royaume-Uni vers un Brexit dur. REUTERS/Toby Melville

    Au Royaume-Uni, 70 chefs d’entreprise ont lancé un appel à un second référendum sur le Brexit, dans une tribune publiée dans le Sunday Times.

    Avec notre correspondante à Londres, Sophie Miller

    C’est un pavé dans la mare qu'ont lancé plus de 70 poids lourds du monde économique et financier. Figurent parmi les signataires : James Daunt, le patron des librairies Waterstones ;  Martha Lane Fox, la cofondatrice du site de voyage lastminute.com ; ainsi qu'un ancien président de la chaîne de magasins Marks & Spencer.

    Dans leur tribune, ces chefs d’entreprises ne font pas référence explicitement à un second référendum ; ils évoquent un vote final sur l’accord qui sera négocié à Bruxelles. Et annoncent le lancement de leur campagne « Business for a people’s vote ». « L’incertitude de ces deux dernières années a déjà mené à une baisse des investissements, ce qui rend le pays plus pauvre », affirment-ils. Ils accusent la Première ministre Theresa May de pousser le Royaume-Uni vers un Brexit dur et destructeur.

    Cette tribune constitue un changement de ton significatif. Jusqu’à présent, les entreprises du pays avaient plutôt joué la prudence sur le Brexit, sujet jugé trop politique et sensible. Quelques-unes ont averti des potentielles répercussions d’un Brexit dur. Mais le CBI (Confédération de l'industrie britannique), l’équivalent du Medef français, a toujours refusé de s’exprimer sur la possibilité d’un second référendum.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.