GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Aux Pays-Bas, une veillée pour Asia Bibi en présence de son avocat exilé

    media Saif ul-Malook, le défenseur musulman d'Asia Bibi, chrétienne pakistanaise accusée de blasphème pendant neuf ans, puis acquittée, à Vianen aux Pays-Bas, le 8 novembre 2018. Piroschka van de Wouw / ANP / AFP

    Une veillée de prière pour la catholique Asia Bibi dans un temple protestant avec, en vedette, un avocat musulman. Saif ul-Malook a dû quitter précipitamment le Pakistan samedi. Il est hébergé depuis aux Pays-Bas, grâce à une ONG batave d'aide aux chrétiens, ONG qui, au Pakistan, soutenait Asia Bibi et qui a organisé cette soirée de prière et de rencontre à Vianen, à deux pas d'Utrecht. Et, pendant ce temps-là, Asia Bibi, du fait du compromis politique signé par le gouvernement pour calmer les fondamentalistes enragés, est toujours retenue au Pakistan par une interdiction de quitter le territoire.

    Avec notre envoyé spécial à Utrecht, Pierre Bénazet

    Ils sont plusieurs centaines dans l'église principale de Vianen pour se recueillir en soutien à Asia Bibi et rendre aussi un hommage appuyé à son avocat Saif ul-Malook. Pour tous ici, c'est lui qui a obtenu l'annulation de sa condamnation à mort. Ce dernier n'a aucun doute que l'interdiction de quitter le territoire pakistanais qui frappe Asia Bibi sera annulée.

    « C'est un compromis totalement illégal et inconstitutionnel. Ce que la Cour suprême décide a autorité sur le pouvoir exécutif ainsi que judiciaire. Ce n'est pas un accord, c'est un bout de papier, il faut le jeter à la poubelle », affirme l'avocat, désormais mondialement célèbre.

    Un débat à Strasbourg ?

    Dans l'assemblée réunie par l'ONG Hulp Vervolgde Christenen, aide aux chrétiens persécutés, plusieurs politiciens dont le député européen Peter van Dalen. Il a demandé l'organisation d'un débat sur le Pakistan et Asia Bibi la semaine prochaine au Parlement de Strasbourg : « C'est nécessaire que le Parlement européen, que l'Europe fassent un signe très clair au Pakistan de respecter le droit des minorités, les droits humains. L'Europe a les instruments financiers et économiques pour mettre la pression sur le gouvernement pakistanais. »

    Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a déjà accordé un séjour protégé à Saif ul-Malook et tous ici espèrent voir les Pays-Bas offrir l'asile à Asia Bibi et sa famille.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.