GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: Horst Seehofer quitte la présidence de la CSU

    media Horst Seehofer, 12 octobre 2018. REUTERS/Michael Dalder

    Après Angela Merkel qui va quitter la présidence de son parti, la CDU, c'est son parti frère, la CSU bavaroise qui va aussi changer de direction. Horst Seehofer, ministre de l'Intérieur, entend toutefois rester à son poste au gouvernement. Le responsable politique critiqué au sein de son parti et connu pour ses relations tendues avec Angela Merkel n'entend pas se retirer complètement. Les querelles du passé pourraient donc perdurer.

    De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Le changement fait partie de la vie, même pour moi ». C'est avec une boutade comme il les affectionne que Horst Seehofer a annoncé ce 12 novembre qu'il allait abandonner la présidence de la CSU, l'Union chrétienne sociale bavaroise, parti frère de la CDU d'Angela Merkel. Son départ n'est pas une surprise tant il est discuté depuis des semaines, particulièrement depuis la défaite sévère subie par la CSU lors des élections régionales bavaroises il y a un mois. 

    Horst Seehofer est au sein de son propre mouvement critiqué pour ses prises de position erratiques et ses querelles nombreuses avec la chancelière Merkel notamment sur les dossiers migratoires. Depuis que le patron de la CSU est revenu au gouvernement au printemps comme ministre de l'Intérieur, les bisbilles au sein de la grande coalition ont été nombreuses. Deux crises majeures ont ébranlé le pays.

    Mais Horst Seehofer n'entend pas partir si vite. Il n'a pas encore annoncé quand il quitterait ses fonctions à la tête de la CSU. Et il veut malgré tout rester ministre de l'Intérieur. Une déclaration qui a suscité immédiatement des critiques. Le vice-président du Bundestag, le social-démocrate Thomas Oppermann a estimé qu'avec le maintien de Seehofer au gouvernement un nouveau départ de la grande coalition ne serait pas possible. L'apaisement n'est donc pas encore à l'ordre du jour.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.