GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Chypre: ouverture de deux nouveaux points de passage entre le Nord et le Sud

    media L'un des nouveaux points de passage, ici du côté grec de l'île le 30 octobre 2018, près du village de Lefka. Iakovos Hatzistavrou / AFP

    Deux nouveaux points de passage doivent être ouverts lundi 12 novembre à la mi-journée entre les parties sud et nord de Chypre, une première depuis huit ans. Objectif : restaurer la confiance entre les deux communautés de l’île divisée de la Méditerranée, à un moment où les pourparlers de paix sont dans l’impasse.

    La décision d’ouvrir deux nouveaux points de passage le long de la frontière militarisée a été annoncée en octobre au cours d’une réunion entre Nicos Anastasiades, le dirigeant chypriote grec, et son homologue chypriote turc Mustafa Akinci. Jusque-là, les habitants du nord et du sud de l’île disposaient de sept points de contrôle disséminés le long de la ligne de cessez-le-feu, une frontière longue de 180 km surveillée par les soldats de la paix des Nations Unies. Le dernier a été ouvert en 2010.

    Aucun des deux dirigeants chypriotes n’a prévu d’être présent à l’ouverture de ces nouveaux points de passage, l’un dans l’ouest, l’autre dans l’extrême est de l’île. Côté grec, les partis minoritaires, comme les nationalistes de l’Elam et les socialistes d’Edek, s’opposent à ces nouveaux points de passage. Ils redoutent notamment une concurrence déloyale des produits venant du nord de l’île, moins chers que ceux du Sud.

    À l’inverse, les maires grec et turc de Nicosie, la capitale divisée, plaident tous deux pour l’ouverture de trois nouveaux points de passage. Il n’en est pour le moment pas question. L’objectif, dans l’immédiat, est de restaurer la confiance entre les deux communautés et de relancer des pourparlers de paix, quasiment au point mort depuis la dernière réunion en Suisse, en juillet 2017.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.