GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    En France, le ministre de la Transition écologique François de Rugy, au centre d'une polémique sur des dépenses excessives, a annoncé avoir présenté sa démission ce 16 juillet au Premier ministre, s'estimant victime d'un «lynchage médiatique» et précisant avoir déposé une plainte en diffamation contre le site web Mediapart.

    Europe

    Brexit: la frontière irlandaise, quadrature du cercle

    media Le négociateur en chef pour l'Union européenne, Michel Barnier, arrive au siège de la Commission à Bruxelles, le 12 novembre. REUTERS/Francois Lenoir

    Les négociations entre l’UE et le Royaume-Uni sont dans une impasse ce lundi 12 novembre, en raison du blocage persistant sur la frontière irlandaise. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont rencontré le négociateur européen Michel Barnier. Ils espéraient que ce dernier fasse état de progrès dans les négociations, mais il n’a pu malheureusement que leur confirmer les dernières rumeurs, à savoir qu’un accord n’a pas encore été trouvé.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Les ministres des Affaires étrangères ont renouvelé ce lundi leur soutien plein et entier à leur négociateur en chef Michel Barnier. Bien que devenu un poncif des négociations du Brexit, ce message est surtout destiné à mettre le Royaume-Uni au pied du mur et lui signifier qu’il n’est pas question pour les Européens de renoncer à leur filet de sécurité pour l’Irlande.

    La Première ministre Theresa May a repoussé à ce mardi la réunion du Conseil des ministres destinée à débattre de l’avenir de la frontière irlandaise. Un mauvais signe en soi pour ceux qui espéraient des progrès dans les délibérations internes du gouvernement britannique.

    L’ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson a encore rajouté du sable dans les rouages par des déclarations tonitruantes, affirmant que les projets du gouvernement consisteraient à faire du Royaume-Uni « une colonie ou un vassal de l’Union européenne ».

    Le filet de sécurité réclamé par les Européens consiste à maintenir l’Irlande du Nord dans l’union douanière européenne pour ne pas recréer de frontière dans l’île, à la fureur de ceux qui craignent de voir ce statut s’étendre à tout le Royaume-Uni pour éviter une différence entre l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne.

    Michel Barnier espère de Londres des avancées d’ici mercredi soir. Sans cela, tous à Bruxelles estiment impossible la tenue envisagée pour novembre d’un sommet européen extraordinaire sur le Brexit. Les négociations deviennent d’autant plus tendues que sans un accord rapide, le temps va commencer à manquer pour les nécessaires ratifications parlementaires. La sortie du Royaume-Uni de l’UE doit intervenir le 29 mars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.