GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie menace de boycotter le Forum de Davos après les sanctions américaines

    media Le Premier minsitre Dmitri Medvedev (2e gauche) salue le président de la Fédération de Suisse Alain Berset, aux côtés du Premier minsitre grec Alexis Tsipras et son homologue tchèque Andrej Babis, le 13 novembre 2018, à Palerme. Filippo MONTEFORTE / AFP

    La Russie va-t-elle être absente du Forum économique de Davos, pour la première fois depuis sa création ? Haut lieu de la finance internationale, le forum suisse aurait l'intention de ne pas inviter plusieurs oligarques russes sanctionnés par les États-Unis, ce qui a provoqué la colère des autorités russes. Celles-ci menacent donc à présent de renoncer à toute participation au forum, prévu du 22 au 25 janvier 2019.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    C'est Dmitri Medvedev qui brandit la menace : « si les décisions prises concernant nos entrepreneurs ne sont pas changées, alors personne n'ira à Davos », s’est emporté le Premier ministre russe. Ce coup de gueule du lieutenant de Vladimir Poutine intervient une semaine après la publication par le Financial Times d'un article affirmant que trois oligarques sanctionnés par les États-Unis seraient écartés du Forum, en raison des pressions exercées par Washington. Les trois hommes sont des habitués de Davos et l'un d'entre eux, Oleg Deripaska, est connu pour les fêtes flamboyantes qu'il donne chaque année, à l'occasion du Forum.

    Après la publication de ces informations de presse, qui n'ont jamais été officiellement confirmées par les dirigeants du Forum, le Kremlin avait déjà fait part de sa consternation : « Davos se couperait de ses fondements » s'il excluait les trois entrepreneurs russes, avait ainsi tonné Dmitri Peskov, le porte-parole de Vladimir Poutine.

    Déjà touchés au portefeuille par les sanctions américaines, c'est cette fois-ci l'honneur des oligarques russes qui est en jeu et le sentiment d'appartenance à une élite mondiale, que symbolise le Forum de Davos.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.