GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Accord sur le Brexit: la presse britannique évoque un cabinet «déchiré»

    media «Cabinet de guerre», «colmater les brèches»: les journaux britanniques ont commenté sévèrement le soutien du gouvernement à l'accord trouvé entre Londres et Bruxelles. Ben STANSALL / AFP

    Theresa May a réussi à convaincre ses principaux ministres de soutenir le projet d'accord sur le Brexit conclu entre Londres et les Vingt-Sept. Mais il aura fallu à la Première ministre cinq heures pour arracher ce soutien à son gouvernement.

    Avec notre correspondant à Londres, Muriel Delcroix

    « War cabinet » titre le Daily Mirror, qui détourne l'expression « conseil de guerre », pour décrire non pas un gouvernement uni autour de son leader en tant de crise, mais un gouvernement en guerre avec lui-même alors qu'il est apparu qu'une dizaine de ministres, soit un tiers du cabinet, ont, durant une réunion extrêmement houleuse, rejeté le projet d'accord présenté par Theresa May.

    « C'est soit mon deal, soit no deal voire pas de Brexit du tout » a prévenu, selon le Daily Express, la Première ministre pour faire taire les dernières réticences et comme le titre le Times, « colmater les brèches » au sein de son gouvernement. C'est aussi ce que la dirigeante entend marteler aux parlementaires qui sont nombreux à s'opposer à ce plan de retrait.

    Retour de bâton

    Mais le Financial Times évoque lui le retour de bâton qui attend Theresa May alors qu'un groupe très influent de députés conservateurs, fervents « brexiters », fait circuler des lettres appelant à un vote de défiance dans l'espoir de faire tomber, ou tout au moins déstabiliser, la dirigeante.

    Une situation précaire que le Guardian résume en ces termes en Une : « Le plan de Theresa May sur le Brexit : un cabinet déchiré, un parti déchiré et une nation déchirée »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.