GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: débordements en marge de l'anniversaire du soulèvement de 1973

    media Un manifestant se prépare à lancer un cocktail molotov sur des policiers en marge des commémorations du 45e anniversaire de la révolte du 17 novembre 1973 à Athènes. REUTERS/Costas Baltas

    A Athènes, les Grecs sont descendus dans la rue ce samedi pour ce qu’on appelle le 17-Novembre. Ils ont commémoré le 45e anniversaire de la répression violente du soulèvement des étudiants de l’Ecole polytechnique contre la dictature des colonels en 1973. Plusieurs milliers de personnes ont participé dans le calme avant que la manifestation ne dégénère en échauffourées entre des jeunes et la police.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    La marche pour la commémoration du 17-Novembre à Athènes s’est terminée comme chaque année devant l’ambassade des Etats-Unis, protégée par de nombreux bus de la police anti-émeute. Les participants reprochent aux Américains d’avoir soutenu la junte militaire au pouvoir en Grèce de 1967 à 1974.

    Rues barrées

    Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme et à pied alors qu’une grande partie de rues du centre-ville étaient barrées à la circulation, en prévision des possibles heurts entre certains participants et la police. Ils ont éclatés à coup de cocktails molotovs dans le quartier d’Exarcheia en début de soirée, comme c’est le cas chaque année.

    Grille pliée

    C’est dans une de ses rues taguées du sol au plafond que se trouve l’université de polytechnique. Devant l’entrée, on peut y voir une grille pliée. C’est un reliquat de l’arrivée des tanks venus réprimer le soulèvement des étudiants en 1973. Barricadés à l’intérieur, ils diffusaient leur opposition à la dictature des colonels par le biais d’une radio. Des dizaines d’entre eux avaient alors été tués.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.