GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pologne: le gouvernement revient sur sa réforme controversée de la Cour suprême

    media En juillet 2018, des milliers de Polonais avaient manifesté contre l'abaissement de l'âge limite de la Cour suprême. JANEK SKARZYNSKI / AFP

    Le gouvernement polonais fait marche arrière sur sa très controversée réforme de la Cour suprême. Cet été, après le vote d’une loi qui abaissait l’âge limite des juges à 65 ans, près d’un tiers des juges de cette institution avait été envoyé automatiquement à la retraite. Le mois dernier, la Cour de Justice de l’UE a jugé cette loi non conforme au droit européen et sommé la Pologne de stopper immédiatement cette réforme. Elle a fini par obtenir gain de cause.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Ce n’est pas la voix de la raison mais celle du portefeuille qui a parlé. Le gouvernement polonais avait le choix entre faire marche arrière ou bien payer des amendes de plusieurs dizaines de milliers d’euros par jour de retard sur la date d’application de la décision du tribunal européen.

    Mercredi, la chambre basse du Parlement polonais a voté en temps express un amendement qui permet aux 23 juges envoyés de force à la retraite de reprendre normalement le travail à la Cour suprême.

    Dans les rangs conservateurs, certains députés critiquent ce recul imposé par l’UE qui pose selon eux des frontières néfastes à la souveraineté de la Pologne. L’opposition libérale se félicite au contraire de la défaite du PiS et de son leader, Jaroslaw Kaczynski.

    L’amendement devrait rapidement être adopté par le Sénat puis signé par le président polonais. Mais cette bataille de la Cour suprême perdue par le pouvoir polonais ne met pas un terme à la vaste réforme de la justice engagée par le PiS et pour laquelle la Commission européenne a enclenché l’article 7 du traité de l’Union européenne contre la Pologne.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.