GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A la Une: Kosovo, arrestations à grand spectacle et manifestations à Mitrovica

    media Manifestation contre la hausse des taxes, le 23 novembre 2018 à Mitrovica, au Kosovo. AFP/Armend Nimani

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

    Vendredi matin, les unités spéciales de la police du Kosovo ont arrêté quatre suspects dans le meurtre d’Oliver Ivanović, le 16 janvier dernier à Mitrovica. Elles ont aussi perquisitionné le domicile de Milan Radojčić, le véritable « boss » du nord du Kosovo. Belgrade a dénoncé l’opération, tandis que les Serbes manifestaient dans tout le Kosovo contre la hausse des taxes.
    Kosovo : arrestations à grand spectacle et manifestations à Mitrovica

    La réponse n’aura pas tardé. Au lendemain de l’échec du Kosovo à intégrer Interpol, Pristina a décidé d’augmenter de 100% les taxes douanières pour les produits importés de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, provoquant l’ire de Belgrade, mais aussi de Bruxelles. De quoi relancer une nouvelle guéguerre de voisinage par médias interposés, alors qu’une manifestation des Serbes du Kosovo est prévue ce vendredi.
    Serbie-Kosovo : la guerre des taxes douanières fait rage, celle des médias aussi

    Après des votes similaires en 2015 et 2016, l’assemblée générale des 192 États membres d’Interpol a pour la troisième fois rejeté la candidature du Kosovo. Un échec diplomatique pour Pristina, dont Belgrade s’est immédiatement réjoui.
    Interpol refuse encore d’intégrer le Kosovo

    La rocambolesque fuite de Nikola Gruevski en Hongrie a-t-elle été négociée avec les actuelles autorités de Skopje ? La police et la justice ont accumulé tant d’« erreurs » que le soupçon s’impose, taraudant. Il vient écorner encore plus l’image du Premier ministre Zoran Zaev qui, 18 mois après son arrivée au pouvoir, n’a guère amélioré la situation du pays.
    Macédoine : la fuite de Nikola Gruevski et la complicité des autorités

    La Bulgarie a aussi ses « gilets jaunes » qui, depuis une dizaine de jours, bloquent ponctuellement le centre des grandes villes, les autoroutes ou encore les passages frontaliers avec la Grèce et la Turquie. Le mouvement défend des revendications hétéroclites, avec un seul slogan fédérateur : « le peuple contre les partis ».
    Manifestations quotidiennes en Bulgarie : « le peuple contre les partis »

    Marine Le Pen s’est fait voler la vedette. Alors que cette dernière réunissait ses partenaires de l’extrême droite européenne à Sofia, le vice-Premier ministre Simeonov a présenté sa démission, une décision qui déstabilise le gouvernement Borissov. Le chef des Patriotes unis avait insulté des mères d’enfants handicapés.
    Bulgarie : l’extrême-droite se divise et fragilise le gouvernement Borissov

    Pour obtenir un passeport bulgare, et donc européen, il suffisait de payer. Ces dernières années, l’Agence des Bulgares de l’étranger aurait vendu des dizaines de milliers de passeports à des ressortissants de pays des Balkans, notamment de Macédoine et de Moldavie. Un trafic qui serait directement lié à un parti d’extrême droite, le VMRO du vice-Premier ministre Krasimir Karakachanov.
    Bulgarie : quand l’extrême-droite vend le passeport national

    Les dirigeants des six pays des Balkans occidentaux sont invités ce lundi 19 novembre à Vienne par le chancelier autrichien pour « une réunion de travail ». Sebastian Kurz s’implique de plus en plus dans la région pour affirmer ses ambitions européennes. En prenant systématiquement le contre-pied de Berlin, notamment sur la question de la « redéfinition des frontières ».
    Autriche : Sebastian Kurz veut se servir des Balkans pour peser dans l’UE

    Des milliers de jeunes Croates ont choisi de quitter leur pays et de s’installer en Irlande. Parmi les causes de leur départ, plus encore que le manque d’argent ou de travail, ils citent le népotisme et la corruption du pays, l’impossibilité de voir quoi que ce soit changer en Croatie. Témoignages croisés.
    Croatie : pourquoi les jeunes émigrent-ils en Irlande ?

    Face à un marché de l’emploi déprimé, précarisé et corrompu, où le salaire moyen plafonne sous les 430 euros, de plus en plus de jeunes Serbes tentent leur chance en freelance. Outre l’instabilité des revenus, leurs principaux problèmes sont l’absence de tout cadre législatif et les difficultés à faire changer les mentalités. Témoignages.
    Serbie : l’auto-entreprenariat, vraie galère ou voie d’avenir ?

    C’est une bataille de longue haleine qui vient de trouver sa conclusion : le gouvernement a accepté de donner un coup de pouce au salaire minimum, qui passera de 638 euros net à 700 euros en deux ans. La mesure était exigée par Levica (gauche radicale), qui apporte un soutien ponctuel sans participation à la coalition de Marjan Šarec.
    Slovénie : la gauche arrache l’augmentation du salaire minimum

    Les pays des Balkans pourraient être autonomes en énergie électrique, en luttant contre le gaspillage et en développant les énergies vertes. Mais les autorités préfèrent toutes miser sur des énergies fossiles, alors que les coûts économiques du réchauffement climatique sont déjà en train d’exploser.
    Réchauffement climatique : dans les Balkans, la chance des énergies renouvelables

    Depuis l’été 2017, une équipe de dentistes bénévoles sillonne les campagnes de Roumanie à bord d’une camionnette transformée en cabinet mobile. Ils soignent gratuitement les dents des enfants trop pauvres ou trop isolés pour aller consulter. Reportage.
    Roumanie : ces volontaires qui soignent les dents des enfants des campagnes

    Sandeep Kumar, l’ambassadeur d’Inde en Croatie, va bientôt quitter son poste. L’occasion d’une petite fête de départ à laquelle était invité, comme il se doit, tout le gratin de l’establishment croate. Jusque-là, rien d’exceptionnel. Mais ce diplomate pas comme les autres, bodybuilder et peintre à ses heures, a distribué aux plus hauts responsables croates des cadeaux personnalisés et… un tantinet malicieux.
    Croatie : Sandeep Kumar, ambassadeur, bodybuilder, peintre… et farceur ?

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.