GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: des élections test en Andalousie ce dimanche

    media Affiches de campagne de Susana Díaz, présidente de la Junte d'Andalousie candidate à sa réélection, le 1er décembre 2018 à Ronda. REUTERS/Jon Nazca

    On vote en Espagne ce dimanche 2 décembre, pour la première fois depuis que le socialiste Pedro Sánchez a pris la tête du gouvernement en juin dernier. L’Andalousie élit son parlement. Les candidats sont unanimes sur un point : ce qui se passera dans la province autonome aura valeur de test en vue des prochaines élections nationales.

    Dans son fief andalou -qu'il dirige depuis 1982-, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) devrait arriver largement en tête ce dimanche. Mais son avance pourrait se tasser par rapport à 2015, ce qui lui ferait perdre quelques députés.

    Ciudadanos en embuscade

    Et alors que tous les partis ont en tête la perspective d'élections nationales anticipées, la formation du gouvernement andalou risque d’être difficile pour la présidente sortante.

    En 2015, Susana Díaz avait été investie avec le soutien de Ciudadanos. Mais le parti libéral, donné en forte progression, prend ses distances, confiant dans ses capacités à répéter son excellente performance catalane. En décembre 2017, Ciudadanos a été propulsé en tête de ces élections en nombre de votes et raflé 36 sièges contre 25 à la précédente législature. Sa chef de file en Catalogne, Inès Arrimadas, est originaire d'Andalousie où elle est venue soutenir la liste régionale.

    Une coalition à droite avec Vox ?

    Le Parti populaire est pour sa part, comme au niveau national, en perte de vitesse. Un affaiblissement qui profite, entre autres, à une petite formation d'extrême droite, Vox, qui pourrait obtenir quelques députés au parlement de Séville. Un parti qui fait notamment campagne contre l'immigration illégale, un dossier particulièrement sensible en Andalousie.

    Une situation inédite dans un pays où l'extrême droite était, depuis le retour de la démocatie en 1978, intégrée au grand parti de la droite espagnole. Et la possibilité d'une alliance locale entre le Parti populaire, Ciudadanos et Vox, n'a pas été exclue par les intéressés...

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.