GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Espagne: séisme électoral en Andalousie

    media Santiago Abascal, chef du parti d'extrême droite VOX, et le candidat régional Francisco Serrano célèbrent les résultats des élections en Andalousie, à Seville, le 2 décembre 2018.. REUTERS/Marcelo Del Pozo

    Bastion des socialistes depuis 37 ans, l'Andalousie se voit être le théâtre d'un profond changement électoral, suite aux législatives régionales de ce dimanche soir : Même s'il emporte le scrutin en voix et en siège, le parti socialiste enregistre un recul historique, au profit d'une majorité à droite. Cette dernière ne pourra se faire qu'avec le soutien du parti d'extrême droite Vox qui, avec 12 sièges, fait une entrée spectaculaire dans l'hémicycle andalou, à Séville.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau 

    Très timide à l'échelle espagnole, quasi inexistante jusqu'alors en Andalousie, voici que l'extrême droite fait une irruption impressionnante en passant de 0 à 12 sièges. Le parti Vox préconise une déportation des immigrés soupçonnés de délit, la construction d'un mur à Ceuta et Melilla ou encore l'interdiction de l'enseignement de l'islam.

    Certes, l'extrême droite est la cinquième force, mais les deux partis libéraux, le Parti populaire et Ciudadanos, en plein essor aussi, devront faire alliance avec elle s'ils veulent obtenir la majorité absolue au Parlement andalou et donc gouverner.

    Cela va être un véritable dilemme. Et c'est d'ailleurs désormais le grand argument de la leader socialiste Susana Diaz, qui appelle, à une alliance entre partis modérés pour tenir le parti Vox à distance.

    Ce qui est certain, c'est que ce scrutin constitue une gifle historique pour les socialistes, qui avaient fait de l'Andalousie leur place forte pendant près de quatre décennies. Reste à savoir si, oui ou non, on assiste à un avant-goût des élections générales, qui auront certainement lieu l'an prochain.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.