GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives en Inde: début du dépouillement (commission électorale)
    • Le japonais Panasonic suspend ses transactions avec Huawei (porte-parole)
    • Boeing n'a pas encore formellement soumis pour évaluation le correctif du 737 MAX (régulateur américain)
    • L'émissaire de l'ONU pour le Sahara occidental démissionne pour raison de santé (ONU)
    Europe

    COP24: la Pologne ne permettra pas qu’on touche à son industrie minière

    media Le président polonais Andrzej Duda lors de l'ouverture de la COP24 à Katowice, le 3 décembre 2018. REUTERS/Kacper Pempel

    La COP24 se poursuit à Katowice en Pologne. Mardi, les ONG ont appelé les gouvernements à garder les énergies fossiles sous terre. Un message notamment destiné au pays hôte dont près de 80% de l’électricité est produite à partir du charbon. Dans le même temps, le président polonais Andrzej Duda a affirmé que tant qu’il sera président, personne n’assassinera l’industrie minière.

    Avec notre correspondant à Varsovie,  Damien Simonart

    Le gouvernement polonais n’a pas choisi Katowice au hasard pour l’organisation de la COP24. La ville est située au cœur du bassin minier de Silésie d’où plusieurs millions de tonnes de charbon sont extraites chaque année.

    Mardi, jour de la Sainte-Barbe, fête annuelle des mineurs, Andrzej Duda a lancé devant eux que tant qu’il sera président, il ne permettra pas « qu’on assassine l’industrie minière ». Sur la COP 24, il déclare : « nous sommes ses organisateurs, mais nous y sommes aussi pour dire la vérité sans tenir compte du politiquement correct, ce dernier étant très souvent dicté par des intérêts étrangers et non polonais. »

    Dans le même temps à la COP24, son Premier ministre Mateusz Morawiecki tenait un discours plus policé affirmant que la Pologne comptait diminuer sa dépendance au charbon et miser sur les énergies renouvelables telles que les éoliennes en mer, le photovoltaïque ou encore l’énergie atomique. Une perspective toutefois très lointaine, les premières centrales nucléaires étant envisagées en Pologne pour la décennie 2030.

    (Ré) écouter : La Pologne, malade de son charbon (Grand reportage)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.