GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Xi Jinping à Lisbonne pour signer de nouveaux contrats avec le Portugal

    media Le président chinois Xi Jinping, ce mardi 10 avril 2018 au Forum pour l'Asie de Boao, sur l'île d'Hainan, en me de Chine méridionale. Mandatory credit Kyodo/via REUTERS

    Le président Xi Jinping est au Portugal pour signer de nouveaux contrats commerciaux. Lisbonne entend mener la politique d'investissement qui lui convient, passant outre les recommandations de l'Union européenne.

    Le Portugal récemment critiqué par ses partenaires européens pour faciliter l’investissement chinois chez lui, persiste et signe et le Premier ministre Antonio Costa assume : « Chaque pays a son histoire, et le Portugal est un pays ouvert au monde depuis cinq siècles. Ca a toujours été comme ça, et ça le restera. C'est d’ailleurs l'un des grands avantages de notre pays. Mais nous ne passons pas notre temps à nous préoccuper de savoir d'où vient l'investissement qui est fait chez nous. Nous ne pratiquons pas d'exclusivité. On a besoin des investissements étrangers, et nous voulons les diversifier. »

    A l’issue de la visite du président Xi Jinping, le Portugal sera une étape sur la route de la soie, la nouvelle route maritime et commerciale des Chinois, rapporte notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy.

    Un projet qui divise les Européens

    Ce projet divise les Européens. Certains y ont adhéré, comme la Grèce et plusieurs pays de l'Europe de l'est, tandis que d'autres craignent de voir le régime communiste étendre son influence politique vers l'ouest. Sous l'impulsion de Paris et Berlin, les pays de l'UE se sont entendus la semaine dernière sur un cadre de contrôle des investissements étrangers, notamment chinois.

    Frappé de plein fouet par la crise de la dette de la zone euro, le Portugal a obtenu en 2011 auprès de l'UE et du FMI un prêt de 78 milliards d'euros, assorti d'une sévère cure d'austérité budgétaire et d'un vaste programme de privatisations qui a ouvert la porte aux premiers investissements venus de Chine.

    Depuis, le pays a reçu quelque six milliards d'euros en capital chinois, qui aujourd'hui domine la plus grande entreprise portugaise en actifs, le groupe électricien Energias de Portugal (EDP), la première banque privée du pays, BCP, la première compagnie d'assurances, Fidelidade, ou encore le gestionnaire du réseau électrique, REN.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.