GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    France: la polémique sur l'interpellation de lycéens traverse les frontières

    media Lycéens arrêtés par la police à Mantes-la-Jolie lors d'une manifestation lycéenne, le 7 décembre. Philippe LOPEZ / AFP

    Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Des dizaines de lycéens en rang, à genoux, et les mains sur la tête, tenus en respect par des policiers. La scène s'est déroulée jeudi à Mantes-la-Jolie, en région parisienne, aux abords d'un lycée, lors de l'interpellation de 151 jeunes. Le ministre de l'Intérieur a concédé que ces images étaient « dures » mais a justifié la procédure au vu des « violences urbaines » dans la commune. En France, plusieurs personnalités politiques condamnent ces images qui ont aussi été abondamment relayées à l'étranger.

    La vidéo est reprise par de nombreux sites de médias étrangers. En Une de la section Europe de la BBC, qui évoque « l'humiliation des élèves ». La chaîne américaine Fox News parle de son côté « d'arrestation brutale ». « Des images chocs en provenance de la France. C'est ainsi que la police de Macron arrête des dizaines d'élèves », titre le tabloïd Bild, la publication à plus fort tirage en Allemagne.

    Pour le journal suisse Basler Zeitung, « il s'agit de la dernière escalade en date dans les émeutes qui tiennent la France en haleine depuis des jours ».

    « Ce ne sont pas des images d'archive d'un putsch militaire ou tirées d'un reportage sur une dictature, note toujours en Suisse, la Neue Züricher Zeitung. Ceci est la France en décembre 2018, dans une banlieue à l'ouest de Paris. »

    Pour le journal allemand Taz, « de telles violences policières scandaleuses à l'encontre d'adolescents devraient enflammer davantage le climat social déjà explosif en France. » « Le mouvement des élèves risque sans aucun doute de se radicaliser, croit savoir le quotidien de gauche, en raison notamment des réactions brutales des forces de l'ordre. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.