GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Canada cherche à annuler un contrat d'armement de 15 milliards de dollars avec Riyad (Justin Trudeau)
    • Brexit: des «dégâts irréparables» en cas de second référendum, prévient Theresa May
    • Japon: une explosion dans un restaurant fait 42 blessés dans le nord du pays (autorités locales)
    • Conso: la quasi-totalité des poissons présents sur les étals des grandes surfaces ne sont pas issus de la pêche durable (UFC-Que Choisir)
    Europe

    Russie: Sergueï Lavrov inquiet de la situation au Kosovo et dans les Balkans

    media Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Reuters/Sergei Karpukhin

    La situation dans les Balkans, et singulièrement au Kosovo, « suscite de l'inquiétude », a jugé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, dénonçant un rôle « déstabilisateur » de l'UE et de l'Otan,  dans un entretien publié vendredi par le Journal des rédacteurs. Le ministre russe a par ailleurs plaidé pour un « retour à la normale » du dialogue gréco-russe, alors que le Premier ministre grec, Alexis Tsipras effectue une visite à Moscou.

    Les bonnes relations entretenues traditionnellement par la Russie et la Grèce se sont tendues avec l'expulsion en juillet de diplomates russes, accusés par la Grèce d'avoir tenté de saboter le règlement de la querelle entre Athènes et Skopje sur le nom de Macédoine. Sur ce dossier comme sur les autres de la région, M. Lavrov met en cause des « actions » de l'Otan et de l'UE « qui conduisent à une déstabilisation supplémentaire (....) et augmentent la tension ».

    « Faux dilemme »

    « Nous voyons que l'UE et l'Otan intensifient leurs efforts pour digérer la région », en plaçant les pays « devant le faux dilemme: être soit avec Moscou, soit avec Washington et Bruxelles », ajoute-t-il. Il juge que le « principal foyer de déstabilisation reste le Kosovo », au vu notamment du projet des autorités kosovares de se doter d'une armée régulière.

    Les Etats-Unis ont fait part, jeudi, de leur soutien à ce plan, mais cette position n'est pas partagée par d'autres alliés, et le projet a été jugé inopportun par le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg. M. Lavrov réaffirme aussi l'opposition de Moscou à « l'intégration précipitée dans l'Otan » de l'ex-république yougoslave de Macédoine orchestrée selon lui par Washington.

    Une querelle d'un quart de siècle

    Combattu dans les deux pays par la droite nationaliste, l'accord conclu en juin entre Athènes et Skopje pour régler leur querelle d'un quart de siècle sur l'utilisation du nom de Macédoine doit lever le verrou grec à l'intégration euro-atlantique du petit Etat balkanique.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.