GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine-Russie: selon Moscou, les marins ukrainiens, fautifs, seront jugés

    media Un navire passe sous le pont reliant le reste de la Russie à la Crimée dans le détroit de Kertch. Ce détroit relie la mer Noire à la mer d'Azov, où se trouvent d'importants ports ukrainiens. Reuters/Pavel Rebrov

    D'après le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, les marins ukrainiens capturés par la Russie fin novembre lors d'une confrontation maritime au large de la péninsule de Crimée annexée par Moscou ont violé la loi. Ils seront donc jugés, a insisté M. Lavrov.

    Les marins ukrainiens « ont violé le droit international et les lois russes en faisant irruption illégalement dans les eaux territoriales russes », a déclaré M. Lavrov, lors d'une conférence de presse à Milan. « C'est un crime qui est considéré comme tel dans n'importe quel pays », a-t-il renchéri. Le 25 novembre dernier, la Russie a capturé, après avoir ouvert le feu sur eux, trois navires militaires ukrainiens avec 24 marins à bord, déclenchant le pire bras de fer avec Kiev depuis plusieurs années.

    Après l'enquête, le procès

    L'incident s'est produit en mer Noire alors que les navires tentaient de rentrer dans celle d'Azov via le détroit de Kertch, au large de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée par la Russie. Accusés par Moscou d'avoir pénétré illégalement dans les eaux territoriales russes, les marins ukrainiens, dont au moins trois ont été blessés lors de cet affrontement, ont été placés en détention provisoire en Crimée, puis transférés dans la capitale russe.

    Inculpés de passage illégal de la frontière, ils risquent jusqu'à six ans de prison, selon leur avocat. « Quand l'enquête sera terminée, il y aura un procès », a souligné M. Lavrov. « Et quand le procès sera terminé (...), on pourra voir comment rendre leur sort moins pénible ou se mettre d'accord sur des quelconques mesures concrètes à prendre », a-t-il ajouté.

    Pour l'heure, les marins ukrainiens capturés ne « se portent pas mal, et il n'y a aucune menace à leur santé », a assuré le chef de la diplomatie russe. Cet incident représente la première confrontation militaire ouverte entre Moscou et Kiev depuis l'annexion de la Crimée en 2014 et le début la même année d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces gouvernementales et séparatistes prorusses qui a fait plus de 10 000 morts.

    Relations Moscou-Washington au plus bas

    Il a aussi envenimé davantage les relations déjà très tendues entre Moscou et Washington, le président américain Donald Trump ayant annulé sa rencontre avec Vladimir Poutine en marge du dernier sommet du G20 à Buenos Aires en raison de cette confrontation maritime. Les relations entre la Russie et les Etats-Unis sont actuellement au plus bas depuis la fin de la Guerre froide, empoisonnés par la crise syrienne, le conflit en Ukraine, les accusations d'ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 et plus récemment par celles de violation par Moscou d'un traité de 1987 sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF).

    Autant d'accusations que les Russes rejettent pour leur part avec véhémence. Moscou dénonce de son côté le recours fréquent selon la Russie à l'extraterritorialité du droit américain. Ainsi, M. Lavrov a une nouvelle fois accusé Washington vendredi d'avoir pris « le cap vers l'utilisation extraterritoriale de ses lois nationales », en commentant l'arrestation au Canada de la directrice financière du géant chinois Huawei, Meng Wanzhou, à la demande des Etats-Unis. « Personne n'accepte cette politique arrogante d'une superpuissance, elle provoque le rejet même des plus proches alliés des Etats-Unis », a estimé M. Lavrov.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.