GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: le très populaire Matteo Salvini rassemble ses troupes à Rome

    media Le leader de la Ligue Matteo Salvini salue des manifestants lors du rassemblement de son parti sur la Plazza del Popolo, à Rome, le 8 décembre 2018. FILIPPO MONTEFORTE / AFP

    La Ligue de Matteo Salvini a organisé sa première grande manifestation à Rome samedi 8 décembre célébrer les six premiers mois de pouvoir de la coalition. 80 000 personnes sont venues de toute l’Italie pour entendre le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur sur la Piazza del Popolo au centre de la ville.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

    Une manifestation de la Ligue, membre de la coalition au pouvoir, est toujours une grande mise en scène : de centaines de drapeaux du parti et de toutes les régions d’Italie, le lion de Venise à côté de la tête-de-Maure des indépendantistes sardes, des manifestants de tous âges, mais surtout des hommes. Dans une ambiance digne d’un stade, le secrétaire général Matteo Salvini arrive sur un air d’opéra de Giacomo Puccini.

    L’homme fort du gouvernement invoque le Bon Dieu, cite Martin Luther King, Alcide de Gasperi - père de l’Europe - et saint Jean-Paul II. Il rend hommage à la famille et aux Italiens, qui doivent selon lui retrouver leur dignité, à l’Italie et à sa culture millénaire.

    En six mois, il est devenu l’homme politique le plus populaire du pays : il a fermé les ports aux ONG de secours aux migrants et, sur leurs calicots, les militants le remercient d’avoir « arrêté l’invasion ».

    « L’Afrique s’attend et recevra, de moi et de notre gouvernement, non pas des fonds récoltés dans des méga-concerts qui en fait finissent dans les poches des ministres et de leurs copains, mais de l’aide pour grandir, pour étudier, pour se soigner, pour travailler chacun sur sa terre, chacun dans son village, chacun dans sa communauté, sans déraciner les peuples et les cultures », lance Matteo Salvini dans son micro.

    Certains jeunes manifestants portent une casquette rouge avec le slogan « Make America great again » (rendons sa grandeur à l’Amérique) : Trump est aussi leur idole, pour la promesse de retrouver une grandeur perdue.

    REPORTAGE
    Matteo Salvini a célébré ses six premiers mois de gouvernement avec 80.000 manifestants, selon les organisateurs. 08/12/2018 - par Anne Tréca Écouter
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.