GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 24 Janvier
Vendredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Tennis-Open d'Australie: l'Américaine Serena Williams battue en quarts malgré 4 balles de match face à la Tchèque Karolina Pliskova
    • Le Japon enregistre l'an dernier son premier déficit commercial depuis 2015
    Europe

    L'Arménie vote aux législatives anticipées pour concrétiser les réformes

    media Le Premier ministre Nikol Pachinian vote lors des élections législatives à Erevan, le 9 décembre 2018. REUTERS/Vahram Baghdasaryan/Photolure

    Près de huit mois après le soulèvement populaire qui a porté Nikol Pachinian au pouvoir, l’ancien journaliste espère obtenir ce dimanche 9 décembre une large majorité au Parlement. Ce vote est crucial car il doit permettre au nouveau dirigeant d'obtenir un nombre d'élus suffisants pour mener à bien ses réformes. Sauf coup de théâtre, on s’achemine vers une large victoire de Nikol Pachinian.

    Avec notre envoyé spécial à Erevan, Daniel Vallot

    Si l'on en croit les sondages et les personnes interrogées à la sortie des bureaux de vote, Nikol Pachinian reste le grand favori du scrutin. De tous les électeurs rencontrés par notre envoyé spécial à Erevan, il n’y en avait qu’un seul, à la mi-journée, qui n’avait pas voté pour le leader de la révolution de velours.

    Près de 7 mois se sont écoulés depuis de cette révolution qui s’est déroulée sans violence. Et dans le centre d’Erevan, la capitale arménienne, la popularité de Nikol Pachinian est toujours aussi forte, la pratique du pouvoir n’a, semble-t-il, pas écorné l’image de cet ancien journaliste qui a incarné pendant des années la résistance à un système totalement corrompu et qui a réussi en quelques semaines le printemps dernier à faire tomber ce système.

    Epilogue de la révolution

    En avril dernier, Nikol Pachinian est devenu le Premier ministre en titre, mais sans contrôle sur Parlement et, de ce fait, dans l’incapacité de mener les réformes promises. C’est pour cette raison que l’ancien journaliste a engagé un bras de fer avec le parti républicain majoritaire au Parlement pour ces élections anticipées.

    A l’issue de ce scrutin, il devrait donc obtenir cette majorité qui lui manquait pour gouverner. A Erevan les attentes sont très fortes sur la corruption bien sûr, mais aussi sur la lutte contre la pauvreté et le chômage.

    Reportage dans les bureaux de vote de la capitale arménienne 09/12/2018 - par Daniel Vallot Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.