GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: vers une Eglise orthodoxe indépendante de la Russie

    media Vue de Kiev depuis la cathédrale Sainte Sophie. CC 4.0:Ivan Sedlovskyi

    En Ukraine, c'est une journée historique qui débute ce samedi matin, avec l'ouverture à Kiev d'un grand concile national des Eglises orthodoxes. Durant plusieurs heures, voire plusieurs jours, l'affaire se passe à huis clos, des responsables des différents courants orthodoxes en Ukraine vont se rassembler. Un événement qui pourrait aboutir à la proclamation d'une Eglise nationale ukrainienne unifiée, un véritable tremblement de terre dans le monde orthodoxe. En effet, depuis 400 ans, l'Ukraine est spirituellement et juridiquement sous la domination du patriarcat orthodoxe de Moscou, aujourd'hui en perte de vitesse et concurrencé par le patriarcat de Kiev, lui-même soutenu par le patriarcat oecuménique de Constantinople.

    Avec notre correspondant à KievStéphane Siohan

    Durant le week-end, dans la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev, vieille de mille ans, environ soixante évêques vont discuter les contours d'une nouvelle église ukrainienne, une sorte de creuset où pourraient s'unifier des tendances jusqu'ici concurrentes : le patriarcat de Kiev, le patriarcat de Moscou en Ukraine, et une petite église autocéphale de la diaspora ukrainienne. 

    L'enjeu est de taille : il y a encore 5 ans, le patriarcat de Moscou était
    dominant en Ukraine, car il était le seul ayant une existence juridique reconnue
    dans le monde orthodoxe international. Seulement, sa hiérarchie s'est complètement alignée sur le Kremlin après l'annexion de la Crimée et durant la guerre du Donbass. Et en l'espace de cinq ans, une majorité d'Ukrainiens s'est ralliée au principe d'une église nationale unifiée, rompant avec quatre siècles d'influence politique russe.

    Seulement, si la société ukrainienne semble prête à faire ce pas historique, la direction du patriarcat de Moscou ne l'entend pas de cette oreille. Ses représentants en Ukraine refusent de participer au processus et l'on craint des incidents violents aux abords de certains sanctuaires où les prêtres et archevêques restent fidèles à la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.