GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Abandon des poursuites contre l'acteur américain Kevin Spacey dans le Massachusetts
    • Washington continuera à coopérer avec Ankara, mais l'achat de missiles russes aura un impact sur l'Otan (Maison Blanche)
    • Les États-Unis confirment qu'ils ne fourniront pas d'avions F35 à la Turquie (Maison Blanche)
    • L'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
    • Cryptomonnaie Libra: «consensus» au sein du G7 Finances pour «agir rapidement» (présidence française)
    • Tour de France 2019: Caleb Ewan remporte la 11e étape, Julian Alaphilippe reste en jaune
    Europe

    La Serbie ne décolère pas après la création d'une armée nationale au Kosovo

    media Le président serbe Aleksandar Vucic (ici en conférence de presse en juin 2017) a fustigé la décision du Parlement kosovar. AFP/Oliver Bunic

    Le Kosovo a décidé vendredi, avec le soutien des Américains, de se doter d'une armée pour affirmer sa souveraineté, décision accueillie avec colère par la Serbie, qui ne reconnait pas son indépendance.

    Le président serbe Aleksandar Vucic a fustigé, lors d'une intervention télévisée, cette décision et appelé à une réunion d'urgence des 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, qui s'est tenue à huis clos.

    Session publique du Conseil de sécurité

    A l'issue de la rencontre, des diplomates ont indiqué que la Russie, soutien de la Serbie, avait demandé qu'une session publique du Conseil de sécurité soit organisée en début de semaine prochaine. Le président serbe pourrait y assister, selon un diplomate qui a précisé que des pays européens étaient réticents à l'idée de tenir une session publique.

    Dans son allocution, le président serbe s’en est aussi pris aux Occidentaux, arguant qu’il « absolument clair que derrière tout ce que font les Albanais [du Kosovo], il y a les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et, dans le cas de la création de l'armée, l'Allemagne aussi ».

    « Ils ne comprennent pas qu'ils ont tous dépassé les bornes », a poursuivi Aleksandar Vucic.

    « Poursuivre la construction de l'Etat »

    Pour Odile Perrot, chercheuse à l’Université de Bordeaux et consule honoraire du Kosovo, la création de cette armée n’est pas dirigée contre la Serbie, il s’agit plutôt « de poursuivre la construction de l’Etat. D’ailleurs, je crois que c’est le président Hashim Thaci qui a dit que le Kosovo venait de faire son dernier pas dans la construction. L’élément régalien qui manquait au Kosovo, c’était une armée. D’autant plus que l’équipe au pouvoir actuellement est composée de politiciens certes, mais qui sont, pour une grande partie, issus de l’Armée de libération, l’UÇK. »

    Pristina a accueilli le vote au son des tambours et trompettes, tandis que des pétards de joie étaient entendus dans la partie méridionale de la ville divisée de Mitrovica, où vivent les Kosovars albanais. Juste en face, au nord, quelques centaines de Serbes ont manifesté dans le calme.

    (avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.