GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: la Commission européenne se prépare à un «No deal»

    media Les drapeaux de l’UE flottent au siège de la Commission européenne à Bruxelles. REUTERS/Yves Herman

    A 100 jours de la date officielle du Brexit, on ne sait toujours pas exactement ce qu'il va se passer. La Chambre des communes doit se prononcer en janvier sur l'accord de sortie conclu par Theresa May et l'UE. Des parlementaires que la Première ministre a du mal à convaincre, alors pour se prémunir d'un éventuel « No deal », une sortie sans accord, la Commission européenne a proposé mercredi 19 décembre, une série de 14 mesures.

    Le sort des ressortissants britanniques dans l'Union européenne est suspendu aux conditions de sortie du Royaume-Uni. En cas de « No deal », la Commission européenne invite les 27 à adopter une « approche généreuse ». En clair, ils devraient continuer à considérer comme des résidents légaux tous ceux qui étaient installés avant la date du retrait.

    A une condition tout de même, que Londres rende la pareille. Une réciprocité requise également dans le secteur aérien. Pour éviter l'interruption totale du trafic, Bruxelles propose de garantir temporairement la prestation de certains services et la validité de certaines licences de sécurité. Quant aux transports routiers, la Commission souhaite que les sociétés britanniques puissent continuer à acheminer des marchandises pendant neuf mois dans l'UE. Mais elle prévient, les 27 doivent être prêt à appliquer le code des douanes de l'Union.

    Autre secteur où l'on craint des turbulences : la finance. Avec ce train de mesures, la continuité de certaines transactions seraient garanties pendant 12 mois.

    Mais, ces mesures ne sont pas encore applicables. Le Parlement et le Conseil européens doivent encore les approuver. Quoiqu'il en soit, Bruxelles prévient déjà, ces mesures d'urgence ne seront pas aussi avantageuses qu'un accord sur le Brexit.

    De son côté, Londres s'organise également. Mardi, les autorités britanniques ont annoncé la possibilité de mobiliser 3 500 militaires pour soutenir les services gouvernementaux. Une enveloppe de 2,2 milliards d'euros doit aussi permettre de recruter du personnel pour étoffer les rangs de la police des frontières et des douanes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.