GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Italie ferme ses ports au navire d'une ONG avec 310 migrants à bord

    media Des membres de l'équipage du navire d'Open Arms se préparent à évacuer un bébé et sa mère à Malte, le 21 décembre 2018. Olmo CALVO / AFP

    Après le refus de Malte d'accueillir 310 migrants, recueillis vendredi au large des côtes libyennes par l'ONG Open Arms, le vice-président du Conseil italien et ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini a aussi refusé, tout comme la France et la Tunisie, d'ouvrir un port de son pays. Samedi soir, le 22 décembre, la situation – qui aurait pu tourner au drame - s'est débloquée grâce au feu vert de Madrid.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Le navire de l'ONG Open Arms pourra donc débarquer dans un port espagnol après des heures d'errance au large de Malte. Malte n'a accepté d'accueillir qu'une jeune maman et son bébé dans un état critique, sur les 310 migrants secourus au large des côtes libyennes.

    Pour sa part, le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a vite classé l'affaire. « Pas question d'ouvrir un port en Italie. » « Pour les trafiquants d'êtres humains et ceux qui les aident, le bon temps est terminé », a- t-il tweeté.

    Quelques heures plus tard, il a posté un autre message accompagné d'une photo de son repas bien chaud : des tortellinis et des saucisses. Ce qui a fait durement réagir le fondateur d'Open Arms, Oscar Camps : « Sachez que vos descendants auront honte de ce que vous faites et dites ».

    Mais le chef de la Ligue tient à montrer qu'il ne veut faire aucune concession suite à la décision prise au mois de juin en accord avec ses alliés 5 étoiles au gouvernement, de ne plus autoriser l'accès à un port italien aux navires de secours.

    Et pour Matteo Salvini, le feu vert de Madrid est une nouvelle victoire ; sachant que les arrivées de migrants en Italie, via la Libye, ont drastiquement diminué : moins de 10 000 entre juin et décembre contre plus de 55 000, sur la même période en 2017.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.