GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: un «no-deal» pourrait mettre les Britanniques «en danger»

    media La chef de la Police métropolitaine de Londres Cressida Dick, à la capitale britannique le 21 avril 2017. REUTERS/Hannah McKay

    À 100 jours de la date butoir, la patronne de Scotland Yard Cressida Dick a mis en garde : un Brexit sans accord pourrait menacer la sécurité des Britanniques. Car la police britannique n’aurait plus accès à d’importantes bases de données européennes de criminels qui lui permettent d’« extrader et d’arrêter des gens » rapidement, a-t-elle expliqué jeudi 27 décembre sur les ondes de la BBC.

    Cressida Dick a veillé à la sécurité des Jeux olympiques de 2012 avant d’être la première femme nommée à la tête de Scotland Yard. À la tête des 32 000 policiers de la région de Londres, elle a expliqué à nos confrères de la BBC qu’une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), le 29 mars, ne serait pas sans conséquence pour la sécurité de ses concitoyens. Car il faudrait signer de nouveaux accords pour avoir accès aux bases de données européennes.

    « Cela sera très difficile à faire en peu de temps, mais on devra remplacer quelques choses qu’on utilise actuellement, au niveau de l’accès aux bases de données et de la façon dont on peut rapidement extrader et arrêter des gens, a-t-elle expliqué aux antennes de la radio britannique. [Nous devrons] les remplacer aussi efficacement qu’on peut, mais cela sera coûteux, lent et mettra potentiellement le public en danger. Il n’y a aucun doute là-dessus. Et cela est l’une des choses auxquelles doivent réfléchir les hommes politiques qui vont décider. »

    Les échanges de données concernent l’ADN, les empreintes digitales, les noms des passagers, les alertes, et les immatriculations de véhicules. Cressida Dick travaille avec les autres forces britanniques de police pour mettre en place des arrangements temporaires et maintenir une coopération avec les États membres de l’UE. Et s’il le faut, elle dit vouloir en discuter pays par pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.