GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Europe

    L'Allemagne veut s'attaquer au financement des mosquées et à la radicalisation

    media Les prières de vendredi à la mosquée Mevlana, à Berlin, le 23 novembre 2018 (photo d'illustration). Christoph Soeder / dpa / AFP

    Le gouvernement allemand veut s'attaquer au financement de mosquées radicalisées par les monarchies du Golfe, les services de sécurité se souciant tout particulièrement du risque de radicalisation des réfugiés arrivés depuis 2015. Certains hommes politiques réclament un impôt religieux pour l’islam, comme cela existe pour les Églises catholique et protestante.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Dès 2015, les services de renseignements allemands notent la présence d'islamistes aux portes des foyers de réfugiés. Les nouveaux arrivés se voient proposer de l'aide, y compris financière. Après un an de recherches, les enquêteurs tracent la piste de fondations et d'associations missionnaires au Koweït, au Qatar ou en Arabie Saoudite.

    Les montants alloués varient de 10 à 100 millions d'euros selon les estimations et Berlin est décidé à mieux contrôler ces flux financiers. Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, les monarchies du Golfe sont depuis le printemps 2018 obligées de déclarer au ministère des Affaires étrangères les sommes versées aux mosquées allemandes. Le Koweït serait particulièrement coopératif, toujours selon le quotidien.

    Dans les rangs de la CDU, certains politiciens réclament de nouveau l'introduction d'un impôt religieux pour l'islam comme il existe déjà pour les Églises catholique et protestante. Cela, car l'absence de financement par les fidèles rendrait les mosquées allemandes particulièrement fragiles face aux financements du Golfe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.