GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie a terminé sa barrière de séparation entre la Crimée et l'Ukraine

    media La barrière érigée par la Russie entre la Crimée et l'Ukraine est longue de 60 kilomètres. MILLET TV/Handout via REUTERS

    La Russie vient d’annoncer avoir terminé d’ériger une barrière en Crimée. Un geste qui ne va pas vraiment dans le sens d’un apaisement entre Moscou et Kiev. Cette barrière sépare désormais physiquement l’Ukraine de sa péninsule annexée il y a près de cinq ans.

    La clôture métallique surmontée de fils de fer barbelés s’étire sur plus de 60 km entre la région de Kherson en Ukraine continentale et la Crimée.

    Il s’agit d’une barrière haute technologie, équipée de systèmes de vidéosurveillance, de centaines de capteurs de mouvements et de caméras thermiques. Selon les services russes de sécurité, il s’agit d’empêcher, « les tentatives d’intrusions de saboteurs venus d’Ukraine ». Le service de presse du FSB cite d’autres menaces : les trafics d’armes, de munitions, de tabac, de carburants ou de stupéfiants.

    La tension est montée d’un cran entre la Russie et l’Ukraine après l’arraisonnement, fin novembre, de trois navires militaires ukrainiens par les gardes-côtes russes et la capture de 24 marins dans le détroit de Kertch, au large de la Crimée. 

    Merkel et Macron demandent la libération des marins ukrainiens

    Dans un communiqué commun, Angela Merkel et Emmanuel Macron demandent la « libération immédiate et inconditionnelle des marins ukrainiens » capturés. La chancelière allemande et le président français invitent Moscou à faire en sorte qu’ils puissent « passer les fêtes auprès de leurs familles ».

    Dans ce même message, les deux dirigeants saluent la nouvelle déclaration de cessez-le-feu dans le Donbass. La trêve conclue entre les parties en conflit doit entrer en vigueur ce matin. Un répit pour les populations qui s'apprêtent à fêter leur quatrième Nouvel An et Noël orthodoxe dans une région ravagée par la guerre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.