GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A la Une: «Justice pour David» fait trembler l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine

    media Une centaine de personnes se sont rassemblés dans le centre de Sarajevo le 25 décembre 2018 en soutien aux protestants du nord-ouest de Banja Luka. ELVIS BARUKCIC / AFP

    Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans 

    Arrêté mardi matin à Banja Luka, Davor, le père de David Dragičević, a été remis en liberté. La police de la Republika Srpska avait violemment dispersé les centaines de manifestants qui s’étaient spontanément rassemblés place de la Krajina, procédant à de nombreuses interpellations. D’autres rassemblements ont eu lieu dans la soirée à Banja Luka, mais aussi à Sarajevo. La mobilisation se poursuit, touchant aussi désormais la Croatie et la Serbie.

     Bosnie-Herzégovine : « Justice pour David, justice pour Dženan ! »

     Bosnie-Herzégovine : Davor Dragičević a été remis en liberté

     La Bosnie-Herzégovine réclame justice pour David, Dženan et tous ses enfants disparus

    Le 1er janvier, la Roumanie prendra la présidence de l'Union européenne pour six mois, succédant à l'Autriche. Or, le pays est en plein chaos politique, tandis que le gouvernement social-démocrate dénonce de plus en plus « l'ingérence » de Bruxelles. Une ligne qui ressemble à celle du hongrois Viktor Orbán. Plusieurs échéances cruciales pour l'UE tomberont sous ce mandat.

     Une Roumanie en pleine dérive autoritaire va prendre la présidence de l'UE

     Roumanie : contre la corruption et pour l'État de droit, la rue frémit de nouveau

    Ils n'étaient pas plus de 13 mille volontaires à combattre dans les rangs de l'UÇK. Et pourtant, l'État du Kosovo indemnise plus de 36 mille anciens combattants. Une enquête sur les « faux vétérans » a bien été ouverte, mais elle patine à cause des pressions politiques. Des députés du PDK ont même reconnu avoir inventé des brigades qui n'ont jamais existé...

     Kosovo : le scandale des faux vétérans de l'UÇK

    Le président américain s'investit personnellement en vue d'une « solution définitive » pour régler l'interminable différend entre Belgrade et Pristina. Donald Trump a écrit aux présidents serbe et kosovar et se dit prêt à les recevoir à Washington pour célébrer un « accord historique ».

     Kosovo-Serbie : selon Trump, « un accord est à portée de main »

     Kosovo-Serbie : une « rectification des frontières » pour une « solution définitive  » ?

    Les citoyens serbes sont appelés à descendre dans la rue ce 29 décembre pour un quatrième samedi consécutif de mobilisation contre le régime d’Aleksandar Vučić. Si la « masse critique » n’a pas encore été atteinte, le nombre et la détermination des protestataires ne cesse de croître, estime le sociologue Jovo Bakić.

     Serbie : « le régime Vučić peut s'effondrer comme un château de cartes  »

     Serbie : le pouvoir absolu d'Aleksandar Vučić commence-t-il à vaciller  ?

    Pour un même travail, les hommes touchent en Serbie un salaire de 8,7 % plus élevé que les femmes. En moyenne, les salaires des hommes sont de 16 % plus importants que ceux des femmes. La loi interdit les discriminations mais les entreprises privées n'ont aucune obligation de transparence salariale. Depuis la crise de 2008, beaucoup de femmes ont aussi quitté le marché du travail.

     Serbie : entre hommes et femmes, l'égalité salariale se fait toujours attendre

    Premières soirées dansantes dans le Belgrade des sixties, grands festivals hippies européens, disparition de l'État commun. Avec son éternelle moustache, Petar dit Peca Popović, c'est la mémoire vivante du rock yougoslave. Portrait d'un découvreur de talents, critique adulé qui a côtoyé les plus grands.

     Rock n' roll : Petar Popović, le Lester Bangs des Balkans

    Le Premier ministre Edi Rama « approuve » les revendications étudiantes, mais les mesures annoncées sont bien loin de les satisfaire. Le gouvernement promet une baisse de 50 % des droits d'inscription, la rénovation des Cités U, des bourses et des mesures anti-corruption. Des annonces « trop faibles, trop tardives et mensongères », selon les dirigeants étudiants.

     Révolte étudiante en Albanie : le gouvernement essaie de calmer le jeu

    Pour la première fois depuis dix ans, les Grecs se disent confiants en l'avenir. Malgré la sortie des plans d'aides et d'austérité, leur pouvoir d'achat peine encore à s'améliorer et, en cette période de fêtes, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les cadeaux solidaires. Pour soutenir les plus démunis, les réfugiés, ou des associations à but caritatif. Reportage dans les rues d'Athènes.

     Grèce : des cadeaux de Noël solidaires sous le sapin

    Milan Bandić dirige Zagreb depuis 2000. À chaque campagne électorale, il promet monts et merveilles à ses administrés notamment pour revitaliser l'important patrimoine industriel de la ville. Mais bien rares sont les projets qui aboutissent, au grand bonheur des promoteurs qui rachètent à vil prix ces parcelles abandonnées. État des lieux.

     Croatie : Zagreb, les projets mégalos de son maire... et la réalité

    Le Monténégro a ressorti des placards une statue en bronze du maréchal Tito. De taille réelle, elle trône désormais en plein cœur de la capitale Podgorica. La ville a porté le nom de Titograd de 1946 à 1992. Ce choix d'honorer l'antifascisme et le père fondateur de la Yougoslavie socialiste prend le contrepied des pays voisins, qui tentent d'effacer le souvenir de l'État commun.

     Monténégro : Tito a fait son grand retour à « Titograd »

     Yougoslavie : le Maréchal Tito, figure tutélaire d'un «âge d'or» disparu ?

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.