GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A la tête du G7, la France veut répondre aux inégalités dans le monde

    media Emmanuel Macron succède à Justin Trudeau à la tête du G7 (photo d'illustration). REUTERS/Chris Wattie

    La France prend mardi 1er janvier la présidence du G7 et succède au Canada, qui a dû gérer en juin dernier le pied de nez du Président américain à ses homologues. Donald Trump s'était retiré de la déclaration commune du « club des Sept » qui concluait le sommet. Sur la liste des objectifs fixés par la France pour 2019, les inégalités hommes-femmes et le changement climatique sont en première ligne.

    « Répondre » aux inégalités dans le monde. C'est ce qu'Emmanuel Macron a érigé comme priorité absolue dans un plaidoyer prononcé devant l'Assemblée générale des Nations Unies fin septembre. Disparités hommes-femmes,« fractures » liées au changement climatique, accès à l'éducation ou encore lutte contre les paradis fiscaux, la liste des inégalités est longue.

    Mais le chef de l'Etat veut plus qu'une simple concertation à sept pour mettre en oeuvre ses ambitions. Emmanuel Macron veut associer aux discussions des pays qu'il appelle des « puissances de bonne volonté », non-membres du G7. La liste n'est pas encore connue. Le Président souhaite aussi impliquer l'Afrique dans sa gouvernance du G7.

    Un comité d'experts en intelligence artificielle

    Dans le cadre des objectifs fixés, un projet commun avec le Canada a déjà vu le jour. La création du G2IA, un comité d'experts en intelligence artificielle, a été officialisée en décembre. Mais à part la volonté d'en faire une « référence internationale » pour promouvoir « l'inclusion, la diversité et la croissance économique », les contours de ce collectif sont encore flous.

    Pour relever ces défis, Paris va organiser huit sessions de travail, à partir d'avril. Ces huit rencontres thématiques qui culmineront par un sommet à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, du 24 au 26 août.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.