GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    • L'Allemande Ursula von der Leyen élue de justesse à la tête de la Commission européenne
    • Achat de missiles russes: Trump insiste sur les «bonnes relations» avec Ankara
    Europe

    Italie: pour un ex-responsable de la santé, le gouvernement est «antiscience»

    media Le professeur Walter Ricciardi, ancien directeur de l'Institut supérieur de la santé italien avant qu'il présente sa démission à cause des décisions «antiscientifiques» du gouvernement italien. Flickr.com CC BY-NC-SA 2.0 Fondazione Santa Lucia

    L'ancien président de l’Institut supérieur de la santé (ISS) en Italie, Walter Ricciardi, a expliqué mercredi 2 janvier avoir démissionné mi-décembre en raison du soutien apporté par le gouvernement populiste à une politique « franchement antiscientifique » qui nuit selon lui à la santé publique.

    « Les représentants du gouvernement ont adopté des positions non scientifiques, voire franchement antiscientifiques, sur de nombreuses questions », déclare le professeur Walter Ricciardi dans un entretien au quotidien Corriere della Sera. Il estime que la coalition de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles, arrivée au pouvoir en juin 2018, a une allergie aux faits prouvés rappelant l’approche envers la science du président américain Donald Trump.

    « C’est antiscientifique »

    « Il est clair que lorsque le vice-Premier ministre dit que lui, en tant que père, pense qu’il y a trop de vaccins obligatoires, inutiles et dangereux, ce n’est pas simplement non scientifique, c’est antiscientifique », assure-t-il en référence au chef de la Ligue, Matteo Salvini.

    « Répéter que les migrants sont porteurs de maladies ne repose sur aucun fondement et [...] oblige (l’Institut) à s’auto-censurer de manière à ne pas contredire la ligne politique », ajoute-t-il alors que le gouvernement italien souhaite endiguer l'immigration notamment avec un décret controversé.

    Il qualifie en outre de « décision prise sans évaluation de l’impact sur la santé » la loi assouplissant les restrictions à l’utilisation agricole de sols contaminés. « Il y a pourtant des questions décisives pour la santé publique », insiste-t-il.

    La coalition gouvernementale contre les mesures de vaccination

    En mai 2017, le gouvernement de centre-gauche d’alors avait rendu obligatoires pour l’inscription des enfants à l’école dix vaccins, dont ceux de la rougeole, du tétanos et de la polio. Le taux de vaccination des enfants de deux ans contre la rougeole était tombé à 85,3 % en 2015 alors que l’Organisation mondiale de la santé recommande 95 %.

    ► A (ré)écouter : Accents d'Europe : Des parents italiens dénoncent la vaccination obligatoire contre la rougeole

    Le Mouvement 5 étoiles s’était insurgé en affirmant que cela revenait à faire un cadeau à l’industrie pharmaceutique. La Ligue, de son côté, avait repris des affirmations contestées sur un lien éventuel entre vaccins et autisme.

    Début décembre, la coalition au pouvoir avait choqué la communauté scientifique italienne en limogeant les membres du comité d’experts chargés de conseiller le gouvernement sur la politique de santé.

    (Avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.