GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Brexit: des policiers anglais et écossais en renfort en Irlande du Nord

    media Un panneau anti-Brexit à la frontière entre les deux Irlandes, le 1er décembre 2017. Paul FAITH / AFP

    Un millier de policiers anglais et écossais sont prêts à être déployés à la frontière irlandaise en cas d’un Brexit sans accord et du retour inévitable de la frontière physique entre les deux Irlande.

    Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

    Ce serait le scénario catastrophe pour beaucoup de Britanniques. Le retour d’une frontière physique entre les deux Irlandes, séparant ainsi l’Union européenne du Royaume-Uni, a été le point le plus épineux des négociations. Le rétablissement de contrôles aux frontières risque de fragiliser l'accord de paix d'avril 1998 qui avait mis fin à trente années de troubles en Irlande du Nord. Alors pour se parer à toute éventualité, la police nord-irlandaise demande du renfort.

    D'après le quotidien britannique The Guardian, 1 000 policiers, venant d’Angleterre et d’Ecosse, vont suivre un entraînement spécifique dans les prochaines semaines afin d’être prêts pour un potentiel déploiement en Irlande du Nord le 30 mars, si le divorce entre l’UE et le Royaume-Uni se passe mal.

    Ces policiers seront formés aux équipements utilisés en Irlande du Nord, qui diffèrent de ceux du reste du Royaume-Uni, mais se prépareront également à des scénarios bien spécifiques, que l’on retrouvait à l’époque des Troubles, comme l’attaque ciblée de véhicules de police.

    Une manière d’anticiper les conséquences qu’une sortie sans filet de sécurité pourrait avoir alors que le Parlement britannique se prépare à débattre dès lundi de l’accord de sortie proposé par Theresa May.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.