GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Portugal: une série d'acquittements à l’issue du procès des «visas dorés»

    media Vue de Porto au Portugal. Les permis de séjour sont délivrés en échange d'un investissement en très grande partie dans l'immobilier. Andrea Belussi/ClickAlps/REDA&CO/UIG via Getty Images

    C’est l’un des principaux dossiers de corruption des dernières années au Portugal qui vient de se refermer. Vingt des 21 accusés ont été acquittés lors du procès-fleuve des « visas dorés ».

    Avec notre correspondante à Lisbonne,  Marie-Line Darcy

    Le système de fraude des visas dorés a été démantelé en 2013. Vingt et une personnes toutes liées de près ou de loin au ministère de l’Intérieur y étaient impliquées.

    Le cerveau présumé, Antonio Figueireido, a été condamné à 4 ans de prison avec sursis. Le  plus médiatique des accusés, l’ancien ministre de l’Intérieur, est blanchi. Miguel Macedo avait renoncé à son portefeuille en 2014, puis arrêté l’année suivante.

    L’affaire avait alors fait grand bruit. Miguel Macedo étant considéré comme l’un des hommes les plus en vue du parti social-démocrate au pouvoir à l'époque.

    Les visas de deux ans sont attribués en contrepartie d’un investissement d’un demi-million d’euros minimum. Le système est régulièrement accusé d’opacité ou d’incitation au blanchiment d’argent. Mais face aux critiques l’actuel gouvernement fait valoir que ce système ou d’autres avoisinants existent un peu partout en Europe et que la concurrence serait alors déloyale.

    Il est vrai qu’en 6 ans les presque 7 000 titres de séjour attribués ont totalisé 4 milliards d’euros d’investissements.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.