GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: un député de l'AfD, parti d’extrême droite, violemment agressé

    media Un bureau du parti d'extrême-droite Alternative pour l'Allemagne a été endommagé à Doebeln, le 4 janvier dernier, par la détonation d'un explosif caché dans une poubelle. REUTERS/Matthias Rietschel

    La classe politique allemande est sous le choc, ce mardi 8 janvier, après une très violente agression qui a eu lieu à l'encontre d'un député du parti d'extrême-droite Alternative pour l'Allemagne (AfD). De nombreux responsables politiques allemands ont condamné cette attaque qui serait «politiquement motivée» d'après la police.

    De notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    Le sexagénaire est allongé la tête en sang, une large balafre barre son front. C'est le résultat de la brutale agression qu'a vécue ce député de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), Frank Magnitz, lundi 7 janvier à Brême. L’élu a été attaqué par trois hommes camouflés. La police estime que l’agression est politiquement motivée.

    L’image du député inconscient a été diffusée par l’AfD qui dénonce dans un communiqué une agression due à « une campagne de haine de la classe politique et des médias ». L’été dernier, les locaux du parti à Brême avaient été attaqués et jeudi dernier, un explosif caché dans une poubelle a largement endommagé un bureau de l’AfD en Saxe.

    La brutale agression contre le député a provoqué de nombreuses réactions condamnant les faits. Le porte-parole d’Angela Merkel s’est exprimé en ce sens sur Twitter, tout comme le ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, et des responsables d’autres partis.

    af

    La montée en puissance du parti d’extrême-droite depuis sa création il y a près de six ans et son entrée au parlement fédéral, le Bundestag, en septembre 2017 se traduit aussi par une plus forte polarisation du débat politique. Cela inclut aussi des violences politiquement motivées qu’elles viennent de l’extrême-droite contre des étrangers ou des opposants, ou de l’extrême-gauche contre l’AfD.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.