GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Présidence de l'UE: la Roumanie sous le feu des critiques européennes

    media Soirée de gala marquant le début de la présidence de l'UE par la Roumanie, à Bucarest, le 10 janvier 2019. «UE, désolés pour ce gouvernement», proclamait une pancarte, alors que des manifestants scandaient le nom de l'Europe en dehors du bâtiment. Photos/Octav Ganea via REUTERS

    C'était le lancement officiel de la présidence roumaine semestrielle de l'UE hier, jeudi 10 janvier, à Bucarest en Roumanie. Une présidence qui s'ouvre dans un climat glacial.

    Avec notre envoyée spéciale à Bucarest, Joana Hostein

    La musique n'a pas adouci les murs, hier soir, dans le palais de l'Athénée roumain. Lors des discours officiels, chacun y est allé de sa petite attaque. Côté européen, Jean Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a tapé une nouvelle fois du poing sur la table : « L'Union européenne est faite de compromis. Mais lorsqu'il s'agit de l'Etat de droit, lorsqu'il s'agit de la lutte contre la corruption, il n'y a pas de compromis possible. »

    La Roumanie critiquée

    Bucarest est sous le feu des critiques en raison de la réforme controversée de son système judiciaire. Côté roumain, on accuse la Commission de vouloir s'immiscer dans la politique nationale. Florin Iordache, le vice président de la Chambre des députés : « Même si le rôle de notre présidence est de donner la priorité à l'agenda européen sur l'agenda national, je peux vous dire avec beaucoup de conviction, que nous allons assumer ce rôle de manière souveraine ! ».

    Ambiance électrique donc à l'intérieur du bâtiment néoclassique. A l'extérieur, quelques centaines de manifestants scandent « Europe, Europe » et dénoncent le dérapage qualifié d'« anti-européen » de leur gouvernent.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.