GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: la Ligue de Salvini et l’opposition manifestent en faveur du Lyon-Turin

    media Le rassemblement en faveur de la liaison ferroviaire Lyon-Turin a attiré samedi 12 janvier 2019 des dizaines de milliers de manifestants sur une place de Turin. REUTERS/Massimo Pinca

    Plus de 30 000 Italiens se sont rassemblés à Turin pour défendre le projet de LGV. Un ouvrage contesté par le Mouvement 5 étoiles (M5S) mais soutenu par l’opposition et La Ligue de Matteo Salvini.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    Selon des indiscrétions de la presse - non confirmées - le rapport sur l’analyse coûts-bénéfices, demandé par le ministre 5 étoiles des Transports, Danilo Toninelli, indiquerait que l’infrastructure, dont le coût de l’élément central, - un tunnel long de 57 km - est évalué à 8, 6 milliards d’euros, n’atteindrait pas un seuil de profitabilité supérieur à 3,5 %. Mais le gouvernement ne semble pas pressé de prendre une décision officielle.

    Le Mouvement 5 étoiles est opposé à la poursuite du projet Lyon-Turin jugé « trop coûteux et inutile ». La Ligue qui ne veut pas perdre le consensus des entrepreneurs du nord du pays estime que « tout chantier entamé doit être terminé ». Et donc, Matteo Salvini soutient, paradoxalement, les partis à l’opposition favorables à la réalisation de l’œuvre.

    Par conséquent, on a pu voir sur les places de Turin des élus locaux du Parti démocrate manifester aux côtés de représentants de la Ligue et d’associations écologistes. Tous prêts à demander l’organisation d’un référendum si le président du Conseil, Giuseppe Conte, annonçait l’arrêt des travaux, après avoir étudié le rapport coûts-bénéfices qui vient d’être achevé.

    Cela dit, le chef politique des 5 étoiles Luigi Di Maio, assure qu’il n’y a aucun risque de crise gouvernementale. « La ligue et notre mouvement ont des convictions différentes et sont libres de les exprimer », a-t-il déclaré en marge d’un meeting en Sardaigne.

    (Ré) écouter et (re) lire : Le gouvernement italien divisé autour de la liaison ferroviaire Lyon-Turin (Bonjour l'Europe)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.