GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: quel avenir pour Theresa May après le vote du 15 janvier?

    media Pour la politologue Sophie Heine, une autre possibilité, ce sont évidemment des élections législatives pour sortir des blocages liés au Brexit. AFP

    Le Brexit pourrait bien ne pas avoir lieu si l'accord de divorce, négocié par Theresa May avec Bruxelles, est rejeté, mardi 15 janvier, par la Chambre des communes, a prévenu Jeremy Hunt, le ministre britannique des Affaires étrangères, le 11 janvier. Que peut-il alors se passer ?

    Un vote négatif à Westminster autour du plan de Theresa May sur le Brexit serait-il synonyme d'un saut dans l'inconnu pour les Britanniques ? D'après Sophie Heine, politologue et auteure rattachée à l'université d'Oxford, « personne ne sait exactement ce qui va se passer. Il y a plusieurs possibilités. Donc, ce qui est quasi certain, c’est donc que l’accord ne passera pas puisqu’il n’a pas de majorité aux Communes. »

    « L’une des possibilités, poursuit Sophie Heine, c’est que le gouvernement suive la pression populaire et d’une partie des élites politiques qui est en faveur d’un second référendum, le "people's vote". En théorie, Theresa May est totalement opposée à cela, mais on ne sait jamais. Une autre possibilité, ce sont évidemment les élections législatives. Une possibilité qui est fortement soutenue par les travaillistes et par Jeremy Corbyn en particulier, des élections législatives pour essayer de revenir au pouvoir. »

    Enfin, pour la politologue, il existe une troisième possibilité: « que Theresa May retourne vers l’Union européenne pour renégocier un nouvel accord, par exemple du type de l’accord que la Norvège a avec l’Union européenne ou d’un autre type. On est toujours dans une grande phase d’incertitude. Il y a évidemment la question de la démocratie qui est fondamentale.  Le Royaume-Uni reste l’un des berceaux de la démocratie parlementaire. Donc, il faut espérer que la solution qui sera choisie correspondra à cet idéal-là. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.