GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Tchétchénie: une ONG russe dénonce une vague d’exactions envers les homosexuels

    media  
    Le drapeau du mouvement LGBT brandi le 6 mai 2017 lors d'une manifestation à Moscou (Illustration). Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

    C’est une nouvelle vague de persécutions qui s’est abattue sur les homosexuels de Tchétchénie, selon les informations d’une ONG russe. Selon de nouveaux témoignages recueillis par le journal Novaya Gazeta, au moins deux personnes auraient été tuées et une quarantaine d’autres arrêtées. Des informations démenties par les autorités tchétchènes, mais qui inquiètent les organisations internationales de défense des droits de l’homme.

    De notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    C’est à la fin du mois de décembre que cette nouvelle vague d’arrestations aurait débuté, selon les informations du réseau russe LGBT. Cette association qui défend les droits des homosexuels en Russie évalue à plusieurs dizaines le nombre de personnes arrêtées, en raison de leur orientation sexuelle.

    « Les tortures sont encore plus dures… »

    Igor Kotchekov est le directeur du réseau: « Les personnes arrêtées sont des hommes et des femmes, on sait qu’il y a au moins deux jeunes filles. Les tortures sont encore plus dures qu'en 2017 : auparavant il s’agissait de décharges électriques, de coups de bâtons, mais maintenant c’est encore plus violent. Ces arrestations correspondent àla ligne politique de Ramzan Kadyrov, le dirigeant tchétchène qui a dit publiquement qu’il fallait nettoyer le sang tchétchène des gays et des lesbiennes… »

    De leur côté, les autorités tchétchènes ont formellement démenti les accusations de l’ONG. « Il s’agit d’un pur mensonge », a ainsi déclaré un porte-parole de Ramzan Kadyrov.

    En décembre dernier, un rapport de l’OSCE avait pourtant confirmé l’existence d’une campagne de persécutions à l’encontre des homosexuels de Tchétchénie. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe avait notamment évoqué des cas de torture, d’arrestations arbitraires et d’exécutions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.