GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Moscou accepte une supervision allemande et française dans le détroit de Kertch

    media Des avions de combat russes survolent un pont reliant la Russie à la péninsule de Crimée après que 3 navires de la marine ukrainienne aient été empêchés par la Russie d'entrer dans la mer d'Azov par le détroit de Kertch, le 25 novembre 2018. REUTERS/Pavel Rebrov

    Des observateurs allemands et français pour surveiller le détroit de Kertch ? C’est la proposition formulée par Berlin, et qui a été acceptée par la Russie, selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Près de deux mois après le très grave incident maritime survenu au large de la Crimée, le trafic maritime a repris dans le détroit de Kerch, mais la situation reste tendue entre la Russie et l’Ukraine.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    Selon le chef de la diplomatie russe, cela fait plus d’un mois que la proposition est sur la table. Sergueï Lavrov affirme que c’est Angela Merkel qui a proposé à Vladimir Poutine d’envoyer des observateurs allemands dans la zone du détroit de Kertch. « Vladimir Poutine a immédiatement accepté, de même que la présence d’observateurs français », a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie russe à l’issue d’un entretien avec son homologue allemande Heiko Maas, en visite à Moscou.

    La présence d’observateurs étrangers permettrait sans doute d’apaiser les tensions dans la zone qui a été le théâtre d’un incident maritime particulièrement grave entre les garde-côtes russes et la marine ukrainienne. Près de deux mois se sont écoulés depuis l’incident, mais les marins ukrainiens qui se trouvaient à bord des navires arraisonnés par la Russie, sont toujours derrière les barreaux.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères a profité de sa visite en Russie pour demander leur libération. Sur ce point, la Russie reste intransigeante : la détention provisoire des 24 hommes a été prolongée cette semaine jusqu’au mois d’avril.

    Réactions prudentes en Ukraine

    Réactions prudentes en Ukraine au plan du ministre des Affaires étrangères allemand Heikko Maas de dépêcher des observateurs au détroit de Kertch, entre la mer Noire et la mer d’Azov. C’est là qu’avait eu lieu une bataille navale, fin novembre dernier. Trois navires ukrainiens et 24 marins avaient été capturés.

    Vu de Kiev, ce n’est pas assez. L’idée d’observateurs allemands et français sur le détroit de Kertch est certes bien accueillie, d’autant que Paris et Berlin n’ont pas cédé à la Russie qui ne voulait pas inclure l’Ukraine dans ce projet, comme une manière de légitimer par-là sa souveraineté sur la Crimée, rapporte notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert.

    Les Ukrainiens cependant avaient demandé des Occidentaux qu’ils assignent des observateurs sur leurs navires militaires, afin de les aider à entrer en mer d’Azov. Kiev avait aussi demandé aux forces de l’Otan de venir stationner au large de la Crimée. Seuls quelques navires britannique et américain ont effectué des patrouilles.

    Les Occidentaux n’ont pas accédé à ces demandes, à cause des risques évidents. Mais pour l’exécutif ukrainien, leur implication directe serait la seule manière d’enrayer l’annexion rampante de la mer d’Azov. L’initiative franco-allemande ne règle pas non plus un des problèmes principaux hérités de l’escalade de novembre : aucun des 24 marins ukrainiens, considérés comme des prisonniers de guerre, n’a été libéré des prisons russes. Et la simple présence d’observateurs sur le détroit de Kertch n’y changera rien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.