GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Londres va suspendre l'attribution à Ryad de nouveaux contrats de ventes d'armes pouvant être utilisées au Yémen (ministre)
    • Foot: la Secrétaire générale de la FIFA va jouer le rôle de "déléguée générale pour l'Afrique" durant 6 mois à la demande de la CAF
    • Syrie: quatorze civils ont été tués, dont deux secouristes, dans des frappes du régime (ONG)
    • Nucléaire-EPR de Flamanville: les réparations ne pourront pas être faites avant fin 2022 (ASN)
    • Turquie-procès du putsch manqué en 2016: vingt-quatre condamnations à la prison à vie (agence)
    • Arabie: une usine de dessalement a été visée par une attaque des rebelles yéménites (coalition)
    • Intempéries: à Toulouse, le métro et le train sont perturbés après de violents orages nocturnes
    • Syrie: d'après l'OSDH, plus de 100 combattants (soldats syriens et jihadistes) ont été tués en deux jours dans la région d'Idleb
    • Drone américain abattu: les frontières sont «notre ligne rouge», dit un général iranien
    • Décès de Morsi: l'Egypte dénonce les accusations «irresponsables» de la Turquie
    Europe

    Brexit: le «plan B» de Theresa May est de continuer avec son «plan A»

    media Theresa MLay à la Chambre des communes le 21 janvier, présentant son «plan B» pour la sortie de du Royaume-Uni de l'Union européenne (copie d'écran de la diffusion du Parlement).. UK Parliament

    Six jours après le rejet massif par la Chambre des communes de son projet de divorce avec l'Union européenne, Theresa May a déclaré ce lundi qu'elle tenterait de sortir de l'impasse sur le Brexit en tentant d'obtenir de nouvelles concessions de l'UE. A moins de dix semaines de la sortie programmée du Royaume-Uni de l'UE, le 29 mars à 23h00 TU, aucun consensus n'a encore émergé à Londres sur la manière, ni même l'opportunité de mener à bien ce retrait approuvé par près de 52% des Britanniques lors du référendum de juin 2016.

    Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

    La Première ministre est venue redire qu’elle rejetait l’idée d’un second référendum, qu’elle ne révoquerait ni ne prolongerait l’Article 50, qu’elle refusait d’exclure un « no deal » et que donc la menace d’une sortie sans accord restait d’actualité.

    Elle a aussi affirmé qu'elle continuerait à tenter de modifier la clause de « backstop », le filet de sécurité prévu pour éviter le retour d’une frontière physique entre les deux Irlande. Bref aucun changement notable à part l’annonce surprise de finalement ne pas faire payer aux citoyens européens expatriés la somme de 74 euros, au départ prévue pour obtenir le statut de résident permanent au Royaume-Uni.

    Une concession peut-être bienvenue par l’ensemble des députés et la communauté d’expatriés installée actuellement dans le pays, néanmoins sur le fond du problème rien n’a changé. Car la cheffe du gouvernement a beau répéter qu’elle assouplirait sa position, qu’elle avait écouté les différents groupes parlementaires opposés à son plan et qu’elle continuerait à le faire, Theresa May n’a abandonné aucune de ses lignes rouges et doit retourner à Bruxelles évoquer la question du « backstop », ce qu’elle avait déjà fait entre décembre et janvier, sans obtenir aucune concession de la part des 27.

    Une attitude qui n’a fait qu’accroître la frustration des parlementaires. Jeremy Corbyn, le chef de l’opposition travailliste, a accusé la dirigeante d’être « dans le déni total » et de s’accrocher à un plan qui était irréalisable, tandis que d’autres parlementaires demandent désormais avec de plus en plus d’insistance à pouvoir organiser une série de votes indicatifs, pour tenter de dégager un consensus avant la motion du gouvernement qui doit être débattue le 29 janvier.


    Reportage : ouverture d’une procédure pour les Européens souhaitant rester

    Le gouvernement britannique a lancé ce lundi une application mobile sur laquelle les résidents européens installés au Royaume-Uni peuvent effectuer leur demande pour rester dans le pays après le Brexit. Il s’agit de la 3e phase de tests du programme destiné à accorder le statut de résident permanent aux quelque 3,5 millions de citoyens européens vivant actuellement au Royaume-Uni. Reportage dans le quartier de South Kensington à Londres où vivent beaucoup de Français pour savoir ce que ces expatriés pensent de cette démarche.

    Surnommé Frog Valley, la Vallée des grenouilles, le quartier de South Kensington, où se trouve le lycée Charles-de-Gaulle, est connu pour sa large communauté et ses nombreux commerces français. Mais si ici on parle beaucoup du Brexit, on ne se bouscule pas pour obtenir le statut de "résident permanent"...

    Reportage. 22/01/2019 - par Muriel Delcroix Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.