GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Traité d'Aix-la-Chapelle: un pas de plus dans l'amitié franco-allemande

    media La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron signent le traité d'Aix-la-Chapelle, le 22 janvier 2019. REUTERS/Wolfgang Rattay

    La France et l’Allemagne souhaitent aller plus loin dans leur relation. Angela Merkel et Emmanuel Macron ont signé mardi 22 janvier dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle, l’ancienne capitale de l’empire de Charlemagne, un nouveau traité. Il renforce le traité de l’Elysée signé en 1963 par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer.

    Avec notre envoyé spécial à Aix-la-Chapelle, Anthony Lattier

    Le principe est de rendre les liens entre les deux pays plus étroits en faisant converger leur économie, en coordonnant leurs positions avant chaque sommet européen ou international, ou encore en facilitant la vie de celles et ceux qui habitent de part et d’autre de la frontière.

    Mais c’est surtout sur le domaine de la sécurité que s’attarde le texte avec une clause de défense mutuelle. Les deux pays se prêtent assistance en cas d’agression de l’un d’entre eux, sans pour autant que ne soit mentionnée une éventuelle mobilisation de l’arsenal nucléaire français. Le texte grave aussi dans le marbre l’idée qu’il faut que les deux pays collaborent davantage pour développer leur armement et mener des opérations ensemble.

    ONU et UE

    En France, des critiques ont été émises par l’extrême droite concernant ce texte, en relayant des fausses informations. Mais à aucun endroit, dans le texte, il n’est écrit que la France va partager son siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU avec l’Allemagne. Il s’agit en réalité de faire de l’admission de l’Allemagne comme membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU une priorité. A aucun moment non plus, le texte ne mentionne l’idée de livrer les régions Alsace et Lorraine à l’Allemagne, comme l’a dit Marine Le Pen.

    Si, avec ce traité, la France et l’Allemagne peuvent donner l’impression de tourner le dos au reste de l’Europe, l’idée semble surtout de faire avancer le couple moteur en espérant que les autres suivent. Et cela alors que l’Union européenne (UE) est dans l’impasse : le Royaume-Uni va bientôt sortir de l'Union et la dynamique continentale piétine. Mais, du côté de la présidence française, on refuse de parler de fermeture sur le couple franco-allemand. Il s’agit, dit-on, plutôt de « serrer les rangs ».

    Jumelages

    Parmi les nombreux acteurs des relations entre les deux pays, la commission franco-allemande pour la jeunesse formule régulièrement des propositions pour les dirigeants. « Ce nouveau traité est assez important pour nous, parce que l’Europe a complètement changé, estime Robin Miska, l’un des responsables de cette commission. Et dans ce traité, je vois très bien cette nouvelle étape pour l’Europe. »

    « Pour moi, c’est très important que les jumelages, l’engagement civique, ça se voit aussi dans ce nouveau traité. Je suis très heureux aussi qu’on donne l’importance aux jumelages et aux associations franco-allemandes qui jouent un rôle très important, parce que c’est la base de l’amitié franco-allemande. Je vois dans ce nouveau traité qu’on a aussi un fonds citoyen pour vraiment réaliser des projets concrets à la base, entre les citoyens. On a 2 000 jumelages franco-allemands mais il faut les motiver, il faut aussi un nouveau projet pour eux. Et je pense que ce nouveau traité est là pour le jumelage et une nouvelle dimension ».

    A CONSULTER Carrefour de l'Europe: «Le traité de l’Elysée ou le début de l’intime relation franco-allemande»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.