GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    Europe

    L’ex-députée Marion Maréchal tente de se façonner une image internationale

    media Marion Maréchal lors de l'inauguration de son école, l'ISSEP, l'Institut de sciences sociales, économiques et politiques, le 22 juin 2018, à Lyon. JEFF PACHOUD / AFP

    L’ancienne députée d’extrême-droite, officiellement retraitée de la vie politique, était invitée mardi par une association d’étudiants britanniques à Oxford. C’est bien sur l’international que mise la nièce de Marine Le Pen pour continuer à se faire entendre.

    Ça commence à devenir une habitude. Après son apparition remarquée devant les républicains américains, après une participation à une table ronde en Italie, c’est devant les étudiants de la plus prestigieuse des universités britanniques que Marion Maréchal a pris la parole. Vingt minutes pendant lesquelles l’ancienne députée a comparé les « gilets jaunes » aux Brexiters  : « nous sommes au milieu d’un mouvement populiste ».

    Une nouvelle fois, ce n’est donc pas en France que Marion Maréchal a choisi de s’exprimer, mais à l’étranger. Le mois prochain, elle sera en Russie. Une manière de se forger une stature internationale sans marcher directement sur les platebandes de sa tante Marine Le Pen qui dément tout agacement, mais prévient : il ne faut pas jouer avec les électeurs.

    Il est vrai qu’en quelques semaines Marion maréchal, officiellement directrice d’école, a multiplié les clins d’œil politiques allant jusqu’à manifester aux côtés des « gilets jaunes » en novembre. « Je n’ai pas pu m’en empêcher », avait-elle alors expliqué au Figaro.

    (Ré) écouter : Marion Maréchal: une stratégie de communication bien huilée (Politique, le choix de la semaine)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.