GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: le président Porochenko candidat à sa réélection malgré les critiques

    media Le président Porochenko avec ses supporters à Kiev, ce mardi 29 janvier 2019, après avoir annoncé briguer un second mandat. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    En Ukraine, 5 ans après la révolution de Maïdan, et alors que la guerre dans l’est du pays fait toujours rage, la campagne présidentielle prend forme. Le scrutin se tient le 31 mars prochain, et plus de 20 candidats sont déjà inscrits. Aujourd’hui, c’est le président en exercice, Petro Porochenko, qui a annoncé sa candidature à sa réélection. Il n’est néanmoins pas le favori des sondages.

    Avec notre correspondant à Kiev,  Sébastien Gobert

    « En 2019, c’est soit Petro Porochenko qui gagne en Ukraine, soit Vladimir Poutine. » Le message de la vidéo promotionnelle au congrès du parti Solidarité était clair. Soutenu par l’ensemble du gouvernement présent dans la salle, le chef de l’Etat est le candidat de la stabilité, des réformes structurelles, de la souveraineté nationale face à l’agression de la Russie, et du retour des territoires occupés de Crimée et de l’est du pays.

     

    « Il nous faut faire la paix avec la Russie, mais une paix froide », a asséné le président candidat en promettant de déposer une demande d’adhésion de son pays à l’Union européenne en 2024. Il avait toutefois déjà fait cette promesse pour 2020 lors de sa première campagne électorale.

    Il y a d'autres promesses non tenues pour lesquelles Porochenko est critiqué, notamment dans la lutte contre la corruption et l’oligarchie. Il peut néanmoins se prévaloir d’un bilan de maintien de l’armée, d’intégration européenne et d’unification d’une Eglise orthodoxe nationale. S’il a réussi à tenir tête face à la Russie, il lui reste à défier les sondages. Il est aujourd’hui donné perdant face à sa rivale, l’ancienne Première ministre Ioulia Timochenko.

    (Re) lire : Ukraine: coup d’envoi d’une campagne présidentielle qui s’annonce dure

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.